Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Conseils de quartier > Asnières > Réunion du 16 juin 2016

Réunion du 16 juin 2016

Le conseil de quartier s’est réuni en assemblée plénière le lundi 13 juin 2016 à la salle des fêtes d’Asnières, sous la présidence de Mme Marie-Odile SVABEK.


Présents :

- Mme SVABEK Marie-Odile, Vice-Présidente de quartier ;
- Mme MORDANT Annie, Maire-Adjoint Titulaire ;
- M. FILIPPI Alain, M. GOBIN Jean-Jacques, M. GEDOUX Stéphane, M. GEORGES Patrick, Mme GORDET Cécile, M. LOMBART Jean-Claude, Mme PARBAUD Christine, Mme PASDELOUP Eliane, M. PASQUEREAU Jean-Louis, Mme PETITJEAN Francine, Titulaires ;
- M. BONNAUD Jean-Claude, Mme RICHOT Danièle, Suppléants ;
- Mme MORIN Florence, Coordonnateur de la Démocratie Participative, à la Direction de la Proximité.

Excusés :

- Mme BORGHI Véronique, M. CHALON Benoit,  Conseillers Municipaux Titulaires ;
- Mme BESSE Nathalie, Mme DEGOUTTE Catherine, Mme GEDOUX Isabelle, M. NAUDIN Patrick, Mme SCAGLIOLA Eliane, Titulaires.

Absents :

- M. GUERINEAU Jean-Michel, Mme SINSOULIER Agnès, Conseillers Municipaux Titulaires ;
- M. ARCHAUX Gilbert, M. BERNARD André, Mme BONTEMPS Nadine, Mme DAS NEVES Christine, M. GOUJARD Grégory, M. HADDAD Pierre, Mme LE VAILLANT Annick, Mme MAZERI Dominique,  M. MAZERI Patrice, Titulaires ;
- M. MARTIN Philippe, Suppléant.

Mme Marie-Odile SVABEK, Vice-Présidente de quartier, ouvre la séance à 18 h 30 et cite les excusés.

I- Validation du compte-rendu de la séance précédente

Madame la Vice-Présidente interroge l’assemblée sur d’éventuelles observations concernant le document transmis par courrier ou par messagerie électronique.

Aucune observation n’est formulée. Le compte-rendu est approuvé.


II – Tirage au sort

Mme MORIN procède au tirage au sort de la moitié du collège pour les membres qui souhaitent renouveler leurs candidatures pour une durée de deux ans. Cette démarche est une nouveauté dans le règlement intérieur. Le 30 juin prochain, un huissier de justice procèdera au tirage au sort pour les nouveaux membres. Enfin, Mme MORIN rappelle que les postes ouverts sont au nombre de 9 pour les femmes et de 9 pour les hommes (6 titulaires et 3 suppléants).

A- Renouvellement des candidatures « femmes »

Mme MORIN cite les noms des candidates inscrites :

Mme BESSE Nathalie   
Mme DAS NEVES Christine  
Mme DEGOUTTE Catherine 
Mme GORDET Cécile
Mme PARBAUD Christine
Mme PASDELOUP Eliane
Mme PETIT JEAN Francine
Mme RICHOT Danièle  

8 femmes

Mme MORIN demande à l’assemblée si d’autres femmes souhaitent renouveler leur candidature. Aucune personne ne propose sa candidature.              
Mme MORIN procède ensuite au tirage au sort pour les candidates « femmes » afin de définir les titulaires des suppléants. Mme MORIN demande un volontaire dans l’assemblée. Mme PARBAUD se propose pour tirer les bulletins dans l’urne.
Le nombre restant, soit 10 sièges, sera désigné à l’occasion du tirage ouvert aux nouveaux membres.

Les candidats tirés au sort sont les suivants par ordre de tirage :

1er titulaire  Mme PARBAUD Christine
2ème titulaire  Mme BESSE Nathalie
3ème titulaire  Mme DEGOUTTE Catherine
4ème titulaire  Mme GORDET Cécile
5ème titulaire  Mme PETITJEAN Francine
6ème titulaire  Mme PASDELOUP Eliane

1er suppléant  Mme RICHOT Danièle
2ème suppléant  Mme DAS NEVES Christine

B- Renouvellement des candidatures « hommes »

Mme MORIN cite les noms des candidats inscrits :

M. BONNAUD Jean-Claude
M. GEDOUX Stéphane
M. GEORGES Patrick
M. GOBIN Jean-Jacques
M. HADDAD Pierre
M. PASQUEREAU Jean-Louis
M. FILIPPI Alain

7 hommes

Mme MORIN demande à l’assemblée si d’autres hommes souhaitent renouveler leur candidature. Aucune personne ne propose sa candidature
Mme MORIN procède ensuite au tirage au sort pour les candidats « hommes » afin de définir les titulaires des suppléants. Le nombre restant, soit 11 sièges, sera désigné à l’occasion du tirage ouvert aux nouveaux membres.

Les candidats tirés au sort sont les suivants par ordre de tirage :

1er titulaire  M. GEDOUX Stéphane
2ème titulaire  M. PASQUEREAU Jean-Louis
3ème titulaire  M. GOBIN Jean-Jacques
4ème titulaire  M. BONNAUD Jean-Claude
5ème titulaire  M. HADDAD Pierre
6ème titulaire  M. FILIPPI Alain

1er suppléant  M. GEORGES Patrick


Mme MORIN poursuit en précisant que le renouvellement des membres aura lieu le jeudi 30 juin prochain. Des flyers et des affiches sont à la disposition des conseillers de quartier afin de sensibiliser les habitants du quartier.

III- Des éléments d’information relatifs aux crèches

Mme SVABEK s’est rapprochée de Mme Véronique MILLET, Directrice du CCAS, pour obtenir des informations sur la situation des crèches dans la ville de Bourges.

Le quartier d’Asnières compte 40 assistantes maternelles dont une vingtaine possède actuellement des places vacantes. Ces places comprennent 14 places pour des bébés et 22 pour des enfants qui marchent.

Actuellement, les Structures d’Accueil du Jeune Enfant (SAJE) ont reçu 5 demandes de préinscriptions qui concernent des familles habitant le quartier.

Mme SVABEK donne quelques chiffres pour montrer la fréquentation des enfants d’Asnières dans les SAJE :

Structures  Enfants
Accueil régulier
Enfants
Accueil ponctuel
Ribambelle 4 0
Galipette 0 0
Confetti 2 4
Arc en ciel 0 0
Clapotis 1 1
Coccinelle 0 4
Clémentin 1 0
Total 8 9


Mme SVABEK rappelle que la Ville de Bourges possède 7 crèches municipales, une crèche privée, Le Petit Poucet qui offre 20 places, et une micro crèche de 10 places, soit un total de 258 places. A savoir que la liste d’attente est active pour une trentaine de noms sur toutes les crèches.

IV- Les commissions

A/ La Sécurité

Un membre rappelle que le problème de vitesse dans les rues d’Asnières est récurrent. Il fait ainsi remarquer à la commission que cette problématique est régulièrement citée en séance plénière mais que les services municipaux n’agissent pas. Par conséquent, il propose à l’assemblée de se concentrer dans un premier temps sur deux ou trois rues et d’insister sur la réalisation d’aménagement uniquement sur ce choix auprès de la municipalité. Une fois les travaux effectués, les membres pourront poursuivre cette action sur d’autres rues.

L’assemblée est ainsi favorable pour traiter en priorité les rues suivantes :
- rue de la Gare,
- Rue Gauchère,
- Rue du Petit Chailloux.

Une conseillère indique qu’elle n’est pas favorable pour l’installation à répétition de plateaux ralentisseurs. Elle propose de poser un marquage au sol tel que le zébra qui apporte un effet d’optique et assure que les automobilistes ralentissent. Elle propose aussi l’implantation de chicanes qui solutionneraient également la problématique du stationnement sur les trottoirs. En effet, cette personne insiste aussi sur l’accessibilité des trottoirs pour les piétons. Ce sujet est tout aussi important. Elle cite l’exemple d’une assistante maternelle qui ne pouvait pas passer sur le trottoir et cette dernière a donc appelé la Police Municipale qui a verbalisé l’automobiliste.

Mme SVABEK indique que la solution envisagée rue John Bost est de réaliser des places de stationnement à cheval sur le trottoir. Ce dispositif serait ainsi favorable pour tout le monde et doit être repris dans les autres rues. Mme SVABEK annonce à l’assemblée qu’une réunion publique aura lieu en septembre à ce sujet. Mme la Vice-Présidente invite les conseillers à venir nombreux afin d’obtenir des aménagements.

L’assemblée insiste sur le fait que le stationnement en alternance doit être appliqué dans toutes les rues comme le prévoit le code de la route.

Un membre demande si le Conseil Départemental sera présent à cette réunion publique car cette voie est départementale.
Mme SVABEK ne connaît pas la réponse et elle se renseignera.

Une personne souhaiterait que les cyclistes arrêtent de circuler sur les trottoirs qui sont dédiés aux piétons.

Un conseiller informe Mme la Présidente que la terre a glissé route des Coulangis, au niveau de la descente, et par conséquent les piétons ne peuvent plus circuler.
Mme SVABEK précise que cette demande est une intervention CASTOR. Par conséquent, elle invite la personne à contacter le service CASTOR qui interviendra.

Un membre se demande qui est en charge de l’entretien du stade Jacques Rimbault car des sacs poubelles sont déposés.
Mme SVABEK le signalera aux services municipaux.

B- Une action citoyenne

Mme SVABEK informe l’assemblée que la demi-journée écocitoyenne est annulée en raison du manque de bénévoles. Mme la Présidente s’étonne de cette situation car à la dernière séance plénière des personnes se sont proposées pour être volontaires. Mme SVABEK trouve dommage que les membres ne se mobilisent pas assez dans les actions.

Un conseiller précise que le Comité des Fêtes avait apporté son aide dans cette action.

Mme SVABEK demande à l’assemblée de se ressaisir afin que la prochaine action aboutisse.


C/ Visite des Sentes

La commission Aménagement du Territoire rappelle à l’assemblée qu’une visite des sentes est programmée pour le dimanche 26 juin. Le rendez-vous est fixé à 10 heures.

Une invitation a été envoyée à tous les membres des six conseils de quartier.
Mme MORIN a déjà reçu quelques inscriptions.

Un membre sollicite Mme la Vice-Présidente pour obtenir l’aide d’un guide-conférencier afin d’animer cette balade dans les sentes.
Mme SVABEK et Mme MORIN indiquent que le service Patrimoine pourrait inclure et construire une visite avec la commission. Toutefois, cette prestation est payante. Mme MORIN se charge de les contacter et de donner une réponse à la commission. 

…………..

Mme SVABEK rappelle à l’assemblée le projet de reproduire la manifestation des Aérotalents. Elle demande aux membres si ces derniers ont réfléchi à une liste d’association. Mme SVABEK relance l’idée et indique qu’elle a effectué des recherches. Ainsi, elle met à disposition des membres une liste d’associations du quartier.

Mme la Vice-Présidente invite le conseil de quartier d’Asnières à faire vivre leur quartier et être dynamique dans leurs propositions. Les idées abondent et sont intéressantes. Par conséquent, Mme SVABEK demande aux membres d’être plus acteurs dans leurs actions.

Mme Cécile JAMET revient sur le manque de bénévoles. Elle prend l’exemple du CQ Val d’Auron. En effet, un groupe a souhaité mettre en place un jardin partagé dans leur quartier. Un tel projet demande beaucoup de participants. Par conséquent, les membres ont fait un appel à la population pour participer à ce projet. Une vingtaine de personnes ont répondu favorablement. En conclusion, Mme JAMET indique que les conseillers de quartier peuvent solliciter l’aide des habitants et mobiliser d’autres personnes pour finaliser leur projet.

IV – Sujets d’actualité

Mme Cécile JAMET, Conseiller Technique au Cabinet de M. le Maire, prend la parole et expose les deux points d’actualité sur la Ville de Bourges, présentés en Conseil Municipal.

A- L’Office du Tourisme

Mme JAMET précise que M. le Maire a annoncé au dernier Conseil Municipal que sa volonté est de sauver l’Office de Tourisme qui est un levier économique important pour la ville et le département. Une attention particulière sera portée aux salariés.

Mme JAMET ajoute que tous les Offices de Tourisme sont concernés par ces types de contrat. Pourtant depuis quatre années, une négociation a été mise en place pour changer le statut des guides et les considérer comme des auto-entrepreneurs. Cette mesure a été refusée.
La municipalité précédente était au courant de cette situation et avait donc interrogé le Ministère de la Culture. Malgré des demandes à répétition, aucune réponse n’a été donnée à la question du statut national de guide conférencier.

Mme JAMET informe l’assemblée que les guides ne travaillaient pas à temps complet et avaient donc du temps disponible. Ainsi, ils ont monté un bureau des guides et proposent les mêmes prestations qu’à l’Office du Tourisme. Par conséquent, les guides percevaient une ressource supplémentaire.

Aujourd’hui, un liquidateur a été nommé et sa mission est de réfléchir juridiquement à la poursuite de cette activité.

…………

Le débat est ouvert.

Un membre souligne donc que l’Office de Tourisme pourrait repartir sur de nouvelles bases à partir de janvier 2017.
Mme JAMET explique qu’aujourd’hui la poursuite de l’activité est prononcée jusqu’en septembre. Ensuite, une rupture sera obligatoirement réalisée. En plus, cette condamnation va obliger le Conseil d’Administration à réinventer une autre structure qui sera en effet portée par l’agglomération BOURGES PLUS.


B- Les ordures ménagères et la nouvelle collecte

Mme JAMET poursuit en exposant le bilan de cette nouvelle collecte et rappelle que cette compétence est à la charge de BOURGES PLUS et non de la Ville de Bourges.

Une campagne de communication a accompagné cette démarche afin d’expliquer ce changement. Des outils ont été utilisés comme les journaux locaux (les Nouvelles de Bourges et BOURGES PLUS), les flyers et les sites internet. Mme JAMET précise que sur le site de BOURGES PLUS, l’usager peut saisir son adresse et connaître le jour et l’horaire de son ramassage.

Le bilan global est positif avec cependant quelques difficultés. En effet, les jours fériés ont ajouté une complexité à la démarche. En outre, l’hypercentre et le quartier Edouard Vaillant sont des secteurs bien spécifiques.

Mme JAMET précise qu’en cas de nécessité, BOURGES PLUS met à disposition des conteneurs plus grands auprès des usagers. Les habitants peuvent ainsi s’adresser au numéro vert 0800 897 730 (appel gratuit).

Enfin, les ambassadeurs du tri passent actuellement dans les quartiers jusqu’en septembre pour contrôler que la date de ramassage a bien été prise en compte. Dans le cas d’une erreur, les ambassadeurs sensibilisent l’usager par un rappel d’informations déposé sur le conteneur.

………….

Le débat est ouvert.

Un membre se demande si cette collecte en moins aura des conséquences positives sur le montant de la taxe des ordures ménagères.
Mme JAMET indique que le montant de la taxe ne changera pas. Le Conseil Communautaire a pris cette décision en raison des investissements à faire sur les nouveaux équipements en lien avec les déchets. Le traitement des ordures ménagères se fait actuellement de la manière suivante : une partie par enfouissement à Saint-Palais et l’autre est transportée à l’usine d’incinération de Gien. En effet, l’usine de Bourges n’est plus aux normes. Aujourd’hui, l’obligation est de traiter les déchets. Par conséquent, les élus communautaires décident d’économiser en amont pour, à moyen terme, s’équiper d’un centre de traitement des déchets sur le territoire de l’agglomération.

Une personne souhaite savoir si un projet de métallisation des déchets est prévu à Bourges.
Mme JAMET explique que cette question est à la charge de la communauté d’agglomération et par conséquent elle se renseignera pour obtenir une réponse à la prochaine séance.

V- Questions diverses


Certains membres reviennent sur l’annulation de la demi-journée écocitoyenne et s’interrogent sur la raison de ce désistement.
M. GEDOUX précise que des personnes se sont désistées après la dernière séance plénière. Par conséquent, il a pris l’initiative d’annuler.

Mme SVABEK conclut en remerciant tous les membres pour leur travail et leur participation. Elle est ravie de voir que certains d’entre eux se représentent. Mme la Vice-Présidente invite ces derniers à travailler sur un évènement regroupant les associations du quartier.