Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Conseils de quartier > Asnières > Réunion du 25 janvier 2016

Réunion du 25 janvier 2016

Le conseil de quartier s’est réuni en assemblée plénière le lundi 25 janvier 2016 à la salle des fêtes d’Asnières, sous la présidence de Mme Marie-Odile SVABEK.

Présents :

- Mme SVABEK Marie-Odile, Vice-Présidente de quartier,
- Mme BORGHI Véronique, Conseillère Municipale,
- Mme BESSE Nathalie, Mme BONTEMPS Nadine, Mme DAS NEVES Christine, Mme DEGOUTTE Catherine, Mme GEDOUX Isabelle, M. GEDOUX Stéphane, M. GEORGES Patrick, M. GOBIN Jean-Jacques M. HADDAD Pierre, M. LOMBART Jean-Claude, Mme MAZERI Dominique Mme PARBAUD Christine, M. PASQUEREAU Jean-Louis, Titulaires ;
- M. BONNAUD Jean-Claude, Mme RICHOT Danièle, Suppléants,
- Mme MORIN Florence, Coordonnateur de la Démocratie Participative, à la Direction de la Proximité.

Excusés :

- Mme MORDANT Annie, Maire-Adjoint Titulaire,
- M. CHALON Benoit, M. GUERINEAU Jean-Michel, Mme SINSOULIER Agnès, Conseillers Municipaux Titulaires ;
- M. MAZERI Patrice, M. NAUDIN Patrick, Titulaires.

Absents :

- M. ARCHAUX Gilbert, M. BERNARD André, M. FILIPPI Alain, Mme GORDET Cécile, M. GOUJARD Grégory, Mme LE VAILLANT Annick, Mme PASDELOUP Eliane, Mme PETITJEAN Francine, Mme SCAGLIOLA Eliane, Titulaires,
- M. MARTIN Philippe, Suppléants.

Mme Marie-Odile SVABEK, Vice-Présidente de quartier, ouvre la séance à 18 heures15. Elle cite les excusés.

I- Validation du compte-rendu de la séance précédente

Madame la Vice-Présidente interroge l’assemblée sur d’éventuelles observations concernant le document transmis par courrier ou par messagerie électronique.

Aucune observation n’est formulée. Le compte-rendu est approuvé.


II – Intervention de M. Michel MELIN, Responsable de la MJC, et de l’association des Jardins du Temps

Mme la Vice-Présidente a convié l’association des Jardins du Temps afin que M. Sébastien BROCQ, Président et ouvrier maraîcher en production biologique, explique à l’assemblée le fonctionnement de leur activité.

Mme Valérie JOYEUX et M. Sébastien BROCQ portent un projet intéressant et innovant de promotion de l’agro-écologie urbaine sur leur terrain à la périphérie de Bourges route des Coulangis. Ce terrain de 1500m2 est constitué de zones à thèmes : permaculture, jardin Mandala, variétés anciennes, carrés potagers, panneaux pédagogiques et une mare afin de favoriser la biodiversité.

Leur activité comprend deux axes : des ateliers agro-écologiques et des ateliers médiévaux. M. Sébastien BROCQ propose, avec un support de jardin pédagogique, des formations sur l’agro-écologie urbaine, de la création de carrés potagers, des conseils pour amener une pratique plus respectueuse de l’environnement. Pour cela, différents ateliers sont suggérés au public.

Mme Valérie JOYEUX anime des ateliers culturels et ludiques pour faire vivre au public la force de l’épopée médiévale. Les participants s’imprègnent réellement de cette initiative à travers des stages de la vie quotidienne, la calligraphie, les loisirs et l’alimentation.

Les Jardins du Temps offre ainsi un panel d’activité afin de sensibiliser un large public :
- la formation, l’éducation, les créations et les conseils,
- des ateliers et animations  de manière participative et conviviale afin de sensibiliser le public,
- la vente de surplus de légumes du jardin pédagogique et de nos produits transformés pour réveiller les papilles gustatives avec des matières premières saines, sans engrais, ni pesticide chimique.

Les horaires pour la vente de légumes sont tous les vendredis de 18h à 19h30 et reprendra fin mars – début avril.

Renseignements.
Les Jardins du temps, 42, route des Coulangis, 18000 Bourges-Asnières.
Courriel : vanessa-joyeux @hotmail.fr ; lugnasad18@orange.fr. Tél. 06.69.06.92.67.
Site internet : www.les-jardins-du-temps-ecologie-moyen-age.com/


Le Président invite les conseillers de quartier à l’assemblée générale de l’association qui aura lieu le samedi 27 février au matin au siège social.

………..

Mme la Vice-Présidente donne ensuite la parole à M. Michel MELIN pour présenter la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC).

M. MELIN explique que la MJC et l’association « Les Jardins du Temps » montent actuellement un projet commun. Ce dernier consiste à utiliser le jardin Les Sablons pour mener une action ludique et environnementale en y associant les jeunes avec leurs familles. Par exemple, cet été est programmé une veillée au jardin sur un thème médiéval. A côté de cela, le projet prévoit une opération « anti-gaspillage » : savoir recycler les emballages, comment utiliser les légumes abîmés avec des ateliers cuisine, etc. Ce projet devrait commencer au printemps et est actuellement à l’étape de recherche de financement. Des aides ont été sollicitées auprès de la CAF et de la banque Crédit Agricole.

En ce qui concerne le fonctionnement de la MJC, M. MELIN indique que la structure utilise des locaux municipaux depuis 45 ans. L’équipe se compose de cinq bénévoles et de six animateurs, dont deux sont en contrat à durée indéterminé.
La MJC accueille des jeunes de 3 à 13 ans. Une trentaine de jeunes sont reçus les jours d’école et environ 90 enfants sont présents les mercredis et vacances scolaires. Les bénévoles ont pour rôle d’aider les enfants à faire leurs devoirs. Les animateurs gèrent les activités ludiques pour les petits en maternelle. A côté de cela, la structure tient une cantine tous les mercredis midi et pendant les vacances scolaires. Les repas sont préparés par un prestataire extérieur, SCOLAREST, société basée à Montargis.

La structure programme également des activités pour les adultes comme de la danse, des ateliers art floral et arts créatifs, du théâtre, du yoga en rire, etc. Le programme peut être retiré à la MJC. La Maison des Jeunes est aussi un lieu de rencontre et une maison pour tous. L’équipe monte des expositions qui fonctionnent très bien et des évènements comme des bourses aux vêtements et des spectacles.

Le principal financeur est la Ville de Bourges. Toutefois, l’Etat participe dans la prise en charge des contrats aidés pour les animateurs, de même que la structure perçoit aussi des prestations de la Caisse d’Allocations Familiales.


Le débat est ouvert.

Mme SVABEK déplore le manque de dynamisme des habitants. Par exemple, une réunion publique a été organisée sur la fibre optique dans le quartier. Mme SVABEK a regretté le manque de participation de la part des conseillers de quartier.

Concernant les associations d’Asnières, M. MELIN explique que la MJC a pris l’initiative en 2015 d’organiser un pot convivial avec les associations répertoriées sur le territoire d’Asnières. Cette année, l’invitation a été rééditée pour les vœux et la galette. Aucune association n’est venue.

Une personne fait remarquer son étonnement. Elle est Présidente d’une association dont le siège social est domicilié dans le quartier et n’a pas reçu de courrier. Toutefois, elle explique que son activité s’exerce à la Maison des Associations en raison du manque de salle sur Asnières. Par conséquent, elle souhaite savoir quelles ont été les associations invitées ?

M. MELIN indique que la liste a été prise auprès de la mairie. Les associations qui ont été conviées sont : Association des Chasseurs, la Musique, l’Association du lotissement des Tulipes, etc. M. MELIN insiste sur le fait que des occasions ont été mises en place et la MJC est déçue de constater que les bénévoles ne réagissent pas plus que ça.

Un membre propose de réunir en assemblée toutes les associations et comités comme les parents d’élèves. En vue du manque de bénévoles, il serait intéressant d’unir toutes ces personnes et être solidaire entre tous ces acteurs. Il suggère de travailler ensemble pour s’entraider dans la mise en place de manifestations ou d’événements. La commune de Fussy procède de cette manière et cette méthode fonctionne très bien.

Mme SVABEK souligne que même le comité des fêtes n’est pas actif. Aujourd’hui, seule la brocante persiste.

Les conseillers font remarquer que le manque de salle est un réel besoin dans le monde associatif. Aujourd’hui, la salle des mariages n’est plus accessible. En outre, une association qui veut se réunir est obligée de payer la location d’une salle. La majorité des associations a un rôle à but non-lucratif et par conséquent n’a pas de budget de fonctionnement. L’assemblée propose de prêter une salle gracieusement une fois par mois notamment pour les assemblées générales.


VI- Les commissions

A/ Aménagement du territoire & Nouvelles technologies

Une action citoyenne
Concernant l’avancement de la demi-journée écocitoyenne, la commission a travaillé sur les parcours. Les membres ont établi trois circuits de 3 km sur une durée de 40 à 45 minutes, avec comme point de départ la place du 14 Juillet.

Suite à un déplacement sur site, le constat est que le long des Sentes peu de déchets sont déposés. Par conséquent, la situation est en décalage avec l’action. Ce fait complique la mise en place du projet.

La commission essaye de trouver des ateliers, notamment sur la gestion des déchets. Les membres vont se rapprocher de BOURGES PLUS. Ainsi, l’action citoyenne portera essentiellement sur des ateliers.

A côté de cela, le groupe de travail s’interroge sur le droit de passage dans les cours privées.
Mme SVABEK demande aux membres de lister les cours et elle examinera la demande formulée.

Aujourd’hui, la commission souhaite fixer une date avec l’assemblée et propose deux week-ends : les 4 et 5 juin ou les 11 et 12 juin. Le groupe de travail propose un évènement sur une demi-journée.
La majorité acte pour le samedi 11 juin 2016 au matin.

Mme Florence MORIN rappelle à la commission de lister le matériel nécessaire et de lui transmettre dans les meilleurs délais, pour la réservation de celui-ci.


La fibre optique
Un conseiller se fait le rapporteur de la réunion publique et explique qu’Asnières est à la fin du programme de mise en place de la fibre optique. Les travaux vont ainsi commencer fin de l’année 2016. Les armoires seront installées à ce moment là. Et en septembre 2017, les premières prises seront accessibles.
Les conseillers signalent que le discours a changé depuis la présentation au sein de l’assemblée, il y a un an.


B/ Circulation, Sécurité, Voirie

Au niveau du lotissement des Tulipes, un ralentissement avec une chicane a été installé. Toutefois, le « cédez-de-passage » n’est pas respecté. Serait-il possible d’installer un stop à la sortie du lotissement ?

Un membre demande si la route des Racines est interdite aux poids-lourds. Car les porte-voitures qui livrent le concessionnaire automobile au niveau de Décathlon sont obligés d’emprunter la route des Racines pour faire demi-tour au niveau du rond-point de Vasselay afin d’accéder au garage. Cette personne signale que cette situation est récurrente.
Mme SVABEK annonce que la circulation est interdite aux véhicules de plus 7,5 tonnes. Un panneau est positionné vers Décathlon.

Rue du Bois Desséché, un conseiller signale que les voitures circulent sur le marquage du stationnement au niveau du virage. L’assemblée propose d’installer des balises dans la continuité des stationnements.

Sur la même voie, une personne indique que le stationnement avant le stop est dangereux au niveau de la visibilité. Serait-il possible de supprimer ce stationnement ? En outre, les places de parking ne manquent pas.

Concernant les transports scolaires au niveau des écoles, un participant fait remarquer que les enfants sont obligés de traverser la voie pour se rendre à l’école Aragon. Où est la sécurité pour ces enfants ? Cette personne a évité un enfant de justesse car ce dernier n’a pas suivi le groupe d’enfants et la maîtresse qui ont traversé sur le passage piéton.

Mme SVABEK revient sur la proposition de créer un Pédibus. Cette idée était très bien. En outre, la municipalité peut subventionner ce type d’action et mettre à disposition le matériel nécessaire. Mme SVABEK regrette que cette action ne se développe pas. A l’école Beaumont, cette démarche fonctionne très bien depuis des années.
L’assemblée regrette que cette démarche ne soit pas prise en charge par la municipalité. Les bénévoles ne souhaitent pas s’engager et notamment avoir la responsabilité des enfants.


C/ Culture et Patrimoine et Entité d’Asnières

La commission ne s’est pas réunie.


D/ Cohésion sociale

Une personne relance sa proposition de créer un foyer-logement sur Asnières et demande à la municipalité de prévoir un terrain pour un futur projet. Dans quelques années, le besoin va s’amplifier. Les personnes âgées seront du plus en plus nombreuses.

Concernant la crèche, initialement le projet devait s’implanter sur le quartier d’Asnières. C’est pourquoi la commission s’est associée à l’étude menée par          Mme VALET. Aujourd’hui, la crèche risque de s’implanter sur le quartier Aéroport.
Par conséquent, la commission est démotivée et n’est pas intéressée pour poursuivre cette action. Les membres s’interrogent aujourd’hui à savoir s’ils doivent repartir sur un nouveau projet sur le quartier, ce qui signifie recommencer toutes les étapes avant-projet. Auparavant, la commission souhaite avoir connaissance du nombre de places dans les crèches et connaître la fréquence d’occupation de ces structures.
Mme Florence MORIN va se rapprocher du CCAS et apportera une réponse à la prochaine séance.

VII- Questions diverses

Mme la Vice-Présidente revient sur l’organisation d’un repas convivial entre conseillers de quartier. Elle fait remarquer que seule une dizaine de personnes s’est manifestée suite au message de Mme Florence MORIN. Toutefois, Mme SVABEK convient de maintenir l’idée et un repas devrait avoir lieu en mars 2016 à l’Excuse.

Certains membres demandent à déplacer les séances à 18h30 en raison des activités professionnelles qui se terminent à 18 heures.
Mme SVABEK demande l’avis à l’assemblée et tous les membres sont favorables.


Mme la Vice-présidente clôt la séance à 20 h 15. La prochaine séance aura lieu le lundi 18 avril 2016 à 18 h 30, à la salle des fêtes d’Asnières.