Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Conseils de quartier > Charlet, Lahitolle, Pignoux, Sembat > Réunion du 20 avril 2016

Réunion du 20 avril 2016

Le conseil de quartier s’est réuni en assemblée plénière le mercredi 20 avril 2016 à la salle DESBOIS-DOINEAU, à l’IMEP, sous la présidence de M. Hervé LANTOINE.

Présents :

- M. LANTOINE Hervé, Vice-Président de quartier et Conseiller Municipal,
- M. MOUSNY Philippe, Maire-Adjoint Titulaire ;
- M. DUBOIS Gérard, Mme DUBOIS Joséphine, M. FLOCK Louis, Mme GUERIN Sandra, Mme LALLIER FERNANDES Annette, Mme LANTOINE Isabelle, M. LOGNONNE Jacky, M. MARTIN Olivier, M. PETIT Johnny, M. ROUVET Patrice, Mme SIROUX Anne-Marie, M. TOINARD Christian, M. VIAUD Sébastien, M. WOLNIAK Pierre-Marie, Titulaires ;
- Mme JAMET Cécile, Conseiller Technique, au Cabinet de M. le Maire ;
- Mme MORIN Florence, Coordonnateur de la Démocratie Participative.

Excusés :

- M. CHARPAGNE Frédéric, Maire-Adjoint Titulaire ;
- Mme LAUTREC Ghislaine, Conseillère Municipale Suppléante,
- M. AUPETIT Daniel, M. FLEURY Jacques, M. FOULARD Grégory, Mme JESNAK Laurence, Titulaires ;
- M. FANDARD Thierry, Suppléant.


Absents :

- M. BEDIN Yannick, Conseiller Municipal Titulaire,
- M. LEFELLE Hugo, Conseiller Municipal Suppléant,
- Mme LOPEZ Florence, Titulaire,
- M. DE MAILLARD Paul, Suppléant ;

Démissionnaire :

- Mme CHICOT Martine.


M. Hervé LANTOINE, Vice-Président de quartier, ouvre la séance à 18h15 et cite les excusés.


I- Le compte rendu de la séance précédente

M. le Vice-Président interroge l’assemblée sur d’éventuelles questions relatives au compte-rendu.

Un membre fait remarquer que Mme LALLIER était bien présente à la dernière séance. Mme LALLIER indique que cette mention a été annoncée à Mme MORIN.

Concernant le tableau de bord, une personne observe que la ligne de la proposition CQ 710 relative à la fiche de poste de l’éco-garde est incomplète. Cette personne souhaiterait voir inscrite la notion suivante « M. LANTOINE indique que la question est en suspens ».

Aucune remarque n’ayant été faite, le compte-rendu est adopté à l’unanimité.

II – Eléments de réponse de la municipalité

M. le Vice-Président revient sur la demande d’être associé à la lecture de la fiche de poste de l’éco-garde. M. LANTOINE explique que ce poste sera ouvert fin 2016 voire début 2017. Actuellement, les services travaillent sur la rédaction de la fiche de poste. Dans un premier temps, ce poste fera l’objet d’une publication en interne.

M. LANTOINE poursuit sur la communication des chiffrages des projets suivants :
- Avenue de Dun : réfection des trottoirs entre le lycée Jacques Cœur et la rue de la Rottée,
- Chaussée de Chappe : du chemin de Saint Ursin à Pât à Pain (vers LIDL) – réfection des trottoirs côté impair,
- Avenue Bérégovoy : réfection des trottoirs du carrefour de Pignoux au lycée professionnel Jean de Berry.


III – Sujet commun : aménagement d’un espace de loisirs sur les abords du lac du Val d’Auron

M. LANTOINE rappelle à l’assemblée que M. le Maire souhaite apporter un sujet commun à tous les conseils de quartier dans le but d’informer les habitants sur des projets d’actualité.

Mme Cécile JAMET, conseillère technique au Cabinet de Monsieur le Maire, intervient pour présenter ce projet dont l’ouverture est prévue en 2016.

En effet, M. le Maire a promis lors de sa campagne électorale la réalisation d’une étude sur la faisabilité d’une zone de baignade au Lac d’Auron. Des tests de qualité de l’eau et des autorisations nécessaires à une baignade sont en cours d’instruction pour 2017 – 2018.

Au préalable, un espace de loisirs sera aménagé sur un site choisi selon plusieurs critères :

être situé sur le territoire de la ville de Bourges
être à proximité d’autres équipements de loisirs
bénéficier d’une capacité importante de stationnement
ne pas nuire aux sites naturels protégés (arrêté de protection de  biotope -  Espace Naturel Sensible)

Par conséquent, cet espace se situera à proximité des terrains de tennis, comme indiqué ci-dessous :

 

La programmation des travaux par les services de la Ville de Bourges est la suivante :

Concertation avec les usagers du site (associations de pêcheurs – clubs de sports)

Travaux :
1. Abattage d’une quarantaine d’arbres pour dégager l’emprise nécessaire et apporter de la transparence visuelle (sécurité).
2. Terrain de pétanque : 30 m / 8 m
3. Terrain de beach volley : 20 m /12 m
4. Coin pique-nique : 8 tables bois, 4 corbeilles béton.
5. Mise en place du sable de la plage : 1 300 m2 (60 m x 22 m)

En parallèle :
1. Analyses sur la qualité de l’eau (1 année avant baignade potentielle)
2. Modification de l’arrêté réglementant les usages sur le plan d’eau (plaisance, sports, tourisme).

Cette opération s’élève à 113 500 euros pour l’année 2016.

Concernant la zone de baignade, Mme JAMET précise que cette opération demande plusieurs étapes à franchir :

Arrêté réglementant les usages (durée de la procédure de 1 à 2 ans),

Terrassement de la mise à l’eau de la plage si faisabilité,

Poste de surveillance,

Sanitaires.

En outre, des analyses en continu de la qualité de l’eau seront nécessaires pour l’ouverture d’une baignade même si la faisabilité est possible.

…………

Le débat est ouvert.

Un membre s’interroge sur la problématique de la flore dans le lac.
Mme JAMET indique que les travaux prévoient un terrassement qui s’adaptera au terrain. M. LANTOINE rajoute qu’un faucardage aura lieu également d’où l’obligation d’analyses en continu pour la qualité de l’eau.

Une personne se demande qu’en cas de pollution de l’eau, quelles actions seront envisagées ?
Comme toutes les zones de baignades en semi-naturel, Mme JAMET explique que la baignade sera fermée jusqu’à rétablissement de la qualité de l’eau.

Un conseiller s’étonne que le projet ne prévoit pas de jeux pour les enfants de 0 à 5 ans. Il constate la présence d’une aire de jeux mais elle est adaptée aux enfants de plus de 6 ans. Il propose un toboggan, des balançoires à bascule, etc.
M. LANTOINE explique que ce projet est évolutif et cette proposition va être prise en compte pour les années à venir. Aujourd’hui, le Maire souhaite démarrer un projet pour cet été, mais il rappelle que cet aménagement sera pluriannuel. Par conséquent, cette proposition permet de faire évoluer le projet.

Un membre félicite la municipalité et les services pour la réalisation d’une aire de jeux pour les petits sur le quartier Baudens.

Une personne s’interroge sur la proportion de la nouvelle plage par rapport à l’ancien site créé dans les années 80.
M. MOUSNY indique que le lieu a été choisi en fonction des contraintes et par conséquent, les choix étaient très limités. Mais en effet, la nouvelle plage sera plus petite.

Un conseiller s’étonne du montant de l’opération par rapport aux opérations citées dans l’exposé.
M. LANTOINE et M. MOUSNY expliquent que le terrassement et le sable coûtent très cher.

Un membre poursuit en demandant l’estimation totale du projet pluriannuel.
M. MOUSNY indique que le budget prévisionnel de 2017 est encore sur des estimations. Il faut savoir que le montant de la zone de baignade sera plus élevé que l’opération de 2016. En outre, il est prévu de travailler la zone de voile également.

Un membre demande si les terrains de tennis seront réaménagés.
M. MOUSNY indique que non, mais les services interviendront plus régulièrement sur l’entretien.

Une personne souhaite savoir si le site Robinson sera exploité cet été pour une autre activité.
M. LANTOINE indique que rien n’est prévu pour ce site sauf sa sécurisation.

Un conseiller propose de prévoir un carré de sable pour les chiens pour conserver la propreté du site.

Les membres souhaitent savoir si un marchand de glace est prévu.
M. MOUSNY confirme qu’une aire de food truck sera implantée au niveau du parking et la municipalité est favorable si un professionnel de jeux gonflables souhaite s’installer pendant la période estivale.

M. LANTOINE conclut en précisant que l’ouverture de cet espace est programmée pour mi-juin.

IV– Commission Aménagement, Cohésion sociale, Attractivité et Sécurité (ACAS)

M. LANTOINE et Mme JAMET indiquent que le service Communication souhaite mettre en avant le projet de décloisonnement sur le quartier des Bigarelles dans les Nouvelles de Bourges.

Mme JAMET rappelle que des articles en lien avec les travaux des Conseils de Quartier sont rédigés dans les Nouvelles de Bourges depuis le début de l’année. Par exemple, Mme JAMET annonce que l’édition du mois de mai publiera les résultats de l’enquête de besoins auprès des habitants réalisée par le CQ Val d’Auron.

Concernant ce projet sur le site des Bigarelles, Mme JAMET propose de présenter les étapes de cette démarche pour l’édition du mois de juin. Elle invite la commission à se réunir début mai sur site pour travailler la rédaction de ce sujet.

M. LANTOINE rappelle ainsi le contexte à l’assemblée.

La commission propose d’exploiter le stade des Bigarelles ainsi que la maison de gardien pour créer une place de quartier intergénérationnelle. Pour cela, la commission a eu une première visite sur site avec les responsables des services. A ce moment là, un certain nombre de réflexions est survenu sur ce sujet, notamment sur l’exploitation des terrains de football. En effet, le site comprend un stade d’entraînement qui n’est plus utilisé et un terrain qui est exploité par un club tous les quinze jours. A côté de cela, la commission souhaite également que l’habitation soit mise à disposition des associations du quartier et du Conseil de Quartier.

L’idée principale est de décloisonner les quartiers des Dumones et des Bigarelles par l’ouverture du site avec une liaison verte et la présence de portails à chaque extrémité. Leur souhait est de fermer cet emplacement avec des horaires d’ouverture identiques à ceux des jardins municipaux.

Concernant l’abattage des arbres, M. LANTOINE indique que les services ne souhaitent pas tailler les arbres.

M. LANTOINE poursuit en précisant qu’à l’occasion d’un barnum dans le quartier, M. le Maire s’est rendu sur place et est favorable au projet. Par conséquent, M. LANTOINE a pris contact avec Mme BONNEFOY, Maire-Adjoint des Sports. Aujourd’hui, la priorité est d’isoler le stade pour des raisons réglementaires. Mme BONNEFOY a fait une demande pour budgétiser cette opération.

A côté de cela, Mme BONNEFOY et M. MOUSNY prévoient d’organiser un chantier « Jeunes » pour la réhabilitation de la maison du gardien cet été. Ainsi, la salle sera opérationnelle dès septembre.

Les services souhaitent maintenant obtenir un plan détaillé du site avec les idées de la commission. A l’issu de ce travail, les services et les conseillers de quartier travailleront ensemble sur un projet pluriannuel.


………….

M. LANTOINE ouvre le débat.

Un membre fait remarquer qu’actuellement le quartier connaît des problèmes de sécurité (trafics en tout genre, incendies, etc.). Il n’est pas contre le projet mais il émet une réserve sur la question sécurité de cet aménagement. Il s’inquiète de voir déplacer le problème sur cette liaison ouverte. De son point de vue, la priorité est de régulariser les problèmes de sécurité avant d’aménager un espace de convivialité à proximité.

M. LANTOINE indique que les mamans souhaitent justement éviter de passer par la rue du Colonel Filloux pour emmener leurs enfants à l’école. Cette liaison permettrait de rassurer ces mères de familles.

La commission ACAS est surprise de ce revirement. Cette notion de sécurité n’a jamais été évoquée et le groupe travaille sur cet aménagement depuis quelques mois. Ces propos vont à l’encontre du travail fourni.

Une personne précise que malheureusement la vie d’un quartier évolue et aujourd’hui des problèmes se sont intensifiés.

Un conseiller propose une solution, celle de prévoir l’installation d’une vidéo de surveillance sur le stade.

M. LANTOINE précise que la situation est bien connue des services de police.            M. MOUSNY poursuit en indiquant qu’il faut déconnecter les deux situations et poursuivre sur cet aboutissement du projet sans occulter les problèmes dans le quartier. En outre, M. LANTOINE rappelle que le projet prévoit la fermeture du site la nuit.

La commission s’interroge sur l’attribution du plan.
M. LANTOINE indique qu’un plan de masse sera remis par les services. Mme MORIN se charge de récupérer le document.

M. LANTOINE conclut en invitant les membres à arrêter une date dans la première quinzaine de mai pour rédiger un article à l’attention du service Communication et commencer le travail à partir du plan. Mme JAMET propose de se joindre à la commission pour aider leurs travaux.

VI- Commission Marais de Bourges

La commission n’a pas avancé sur un projet précis. Les membres signalent la dégradation de trois panneaux de signalisation en bois : place des Fresnes, passerelle Nérault et place des Chenus.

De même, la gestion des poubelles est un vrai problème d’incivilité. Les maraîchers déposent leurs déchets dans les poubelles publiques.
M. LANTOINE indique que la seule solution est de prendre ces personnes sur le fait pour les verbaliser. Toutefois, la Police passe dans les marais même la nuit.

La commission organise une visite des Marais le dimanche 12 juin 2016 à 10 heures. Le rendez-vous est fixé place des Fresnes. M. FLOCK propose, à l’issue de la balade, un pot de l’amitié dans son jardin.


VII- Commission Voirie

M. DUBOIS a essentiellement travaillé sur le projet concernant le maillage des pistes cyclables. En effet, les représentants de chaque quartier se réunissent le mercredi 11 mai prochain à l’Hôtel de Ville en présence de M. MOUSNY et des chargés de projet, Delphine BLIN et Anne PAEPEGAEY. M. DUBOIS informe l’assemblée qu’il ne pourra pas se rendre à la rencontre.

M. DUBOIS expose son dossier et ses plans à l’assemblée.


Etat des lieux sur plan

Les participants du groupe de travail formé lors de la réunion inter-quartier du                 4 février ont reçu un plan sous format numérique, mentionnant les voies cyclables. A partir de ce plan, il a été demandé aux membres de la commission d’en vérifier l’exactitude et de faire un bilan rue par rue. Ce n’est pas la vocation des membres du quartier de faire des relevés techniques.

Toutefois, par la connaissance du quartier des membres, il s’est avéré que de nombreux tracés mentionnés étaient erronés, le plan doit donc être mis à jour. En annexe, un extrait du plan porte les principales erreurs relevées.


Propositions

Il s’avère que la commission « Voirie» du quartier a déjà fait des propositions lors des séances précédentes du Conseil du Quartier. Ces propositions sont donc reprises et mise en priorité par la commission « Voirie » :


1. Rue Charlet, CQ 729, permettre aux vélos de rejoindre le centre ville depuis Pignoux,
2. Route de Nevers, CQ 726, créer une liaison jusqu'à la route d'Osmoy (en site propre),
3. Le long de la rocade Est au niveau de l'Yèvre, CQ 650, créer une rocade verte pour joindre la route de Nevers à la route de la Charité (par Fenestrelay),
Les propositions complémentaires sont principalement destinées à accéder à vélo aux sites employeurs de la Place de Pyrotechnie, la route de Guerry, des EMB, la DGA TT, …
4. de créer une pénétrante depuis la porte de Nevers, en longeant la rocade Est puis en matérialisant un parcours empruntant la rue Martin Siemens, la rue des Dumones puis de Sembat pour rejoindre la rocade verte au niveau de la place de la Pyro,
5. de créer 2 antennes cyclables sur les emprises de la route de Guerry et du chemin de Soye
Les dernières propositions concernent des pénétrantes sécurisées et/ou en site propre pour accéder depuis l’Est de l’agglomération (St Germain du Puy, la zone commerciale) sans emprunter les voies cyclables jugées dangereuses tout le long de la route de la Charité :
6. de créer un axe partagé pour sécuriser les cyclistes sur le chemin des Vignes de Chappe depuis Fenestrelay.
7. de créer une pénétrante en bordure de marais et de la voie ferrée pour rejoindre la chaussée de Chappe jusqu'à St Privé,
Les 7 propositions sont reportées sur le plan en annexe de ce document.
Il n’a pas été fait de propositions de liaisons inter-quartiers ou intra-quartier, la rocade verte ayant déjà cette vocation.

L’assemblée félicite le travail de M. DUBOIS et remercie son initiative.

M. LANTOINE rappelle que ce travail doit être exposé le 11 mai par un ou deux membres. Par conséquent, ce serait sympathique vis-à-vis du travail de M. DUBOIS de présenter ses travaux. Il demande des volontaires pour assister à la rencontre interquartiers.


Enfin, M. DUBOIS annonce à l’assemblée que M. MOUSNY s’est déplacé avec lui sur le carrefour de Pignoux le 24 février dernier. M. MOUSNY a indiqué que la proposition est réalisable.

 

VII – Questions diverses

Le projet de libre expression artistique
M. LANTOINE poursuit en exposant le projet de libre expression artistique de             M. CHARPAGNE, Maire-Adjoint. Ce dernier propose à chaque conseil de quartier de suggérer des sites pour créer des murs d’expressions. Ces lieux peuvent être existants comme un ancien transformateur, un mur urbain ou un espace sur lequel un mur d’expression peut être monté.


L’assemblée cite ainsi différents lieux :
- le mur d’enceinte, boulevard Lahitolle, en face les parkings du bistrot,
- le bâtiment EL PASO, carrefour de Pignoux,
- le transformateur à côté de l’école Sembat,
- le transformateur place Herbier.


Divers

Un membre fait une observation sur la proposition (CQ 732) concernant la chaussée de Chappe. Sa demande concernait la réfection de l’enrobé sur la partie droite de la route. A côté de cela, les services répondent par un chiffrage sur la réfection totale de la voie et des trottoirs. De même avec l’avenue Bérégovoy, la commission a demandé la réfection sur 200 mètres de l’enrobé avant le feu et le chiffrage comprend la totalité de la voie. Par conséquent, il souligne une incohérence entre la demande et la réponse de la Ville. Ce membre s’étonne que les demandes de rénovations partielles ne soient pas prises en compte. Ces opérations coûtent certainement moins cher que de prévoir une rénovation dans son ensemble.

Concernant le tableau de bord, cette personne poursuit en expliquant son sentiment sur les lignes grisées. Ces dernières correspondent aux demandes dont la réponse est « défavorable » et « différée selon les budgets ». Cette personne a le sentiment que ces demandes sont désintéressées.
Mme MORIN explique que les demandes « différées selon les budgets » sont relancées tous les ans au moment de la préparation du budget N+1. Elles ne sont pas ignorées des services.

Un conseiller s’interroge à savoir si après le renouvellement des nouveaux membres le tableau de bord continuera-t-il d’être alimenter ou les nouvelles demandes seront enregistrées sur un nouveau document.
Mme MORIN indique que ce tableau de bord est un outil de travail jusqu’à la fin du mandat de la municipalité. Par conséquent, le document sera mis à jour au fur et à mesure des séances et des renouvellements des membres.

Un membre se fait le rapporteur des riverains de la rue Marcel Sembat concernant le stationnement anarchique sur les trottoirs. Les habitants demandent la matérialisation des emplacements à cheval sur le trottoir côté impair de la rue.


La fibre optique
Certains membres s’interrogent toujours sur le calendrier porté par la société Orange sur la mise en service de la fibre optique dans le quartier. Les personnes soulignent que leur connexion est de plus en plus mauvaise.
M. LANTOINE informe l’assemblée que le site d’Orange informe les particuliers sur la date de mise en service.
Les membres expliquent que le site ne donne pas cette information. Une réponse par mail devrait être transmise au demandeur mais Orange ne répond pas.
Aujourd’hui, M. le Vice-Président n’a malheureusement pas de réponse et recherchera des éléments de réponse.


Renouvellement des candidatures

Mme MORIN recueille ensuite les candidatures pour le renouvellement de la moitié des membres. Elle précise que le nombre de postes ouvert est de :
- 6 hommes et 6 femmes titulaires
- 3 hommes et 3 femmes suppléants.

Aujourd’hui, les candidats sont les suivants :

Mme DUBOIS Joséphine M. DUBOIS Gérard
Mme JESNAK Laurence M. FANDARD Thierry
Mme LALLIER FERNANDES Annette M. FLOCK Louis
Mme SIROUX Anne-Marie M. FOULARD Grégory
  M. LOGNONNE Jacky
  M. MARTIN Olivier
  M. PETIT Johnny
  M. ROUVET Patrice
  M. WOLNIAK Pierre Marie
  M. AUPETIT Daniel
4 femmes 10 hommes

Etant donné que le nombre de candidature n’est pas supérieur au nombre de places disponibles, un tirage au sort sera organisé pour les candidats « hommes » à la séance du mois de juin. Les femmes seront nommées titulaires.


M. le Vice-Président clôt la séance à 20 heures et invite les conseillers à la prochaine séance le mercredi 1er juin 2016 à 18 heures dans la salle Desbois-Doneau à l’IMEP.