Vous êtes ici : Accueil > Culture > Musées > Musée des Meilleurs Ouvriers de France > Expositions annuelles > La lingerie > Les matériaux utilisés pour la lingerie

Les matériaux utilisés pour la lingerie

Les matériaux traditionnels des dessous sont généralement la laine ou le chanvre. Plus rare, le lin était réservé aux plus riches.
Le coton, qui se répand sous l’Ancien Régime, devient l’un des matériaux employés fréquemment dans la lingerie au XIXe siècle.
La laine et la soie, matériaux précieux, présentant un fort pouvoir isolant, sont également utilisées, mais leur faible résistance aux lavages répétés leur réserve un rôle mineur.
Les matériaux synthétiques apparaissent au XIXe siècle, avec la rayonne (fil de cellulose, aussi appelé viscose), créée en 1884 par un Français, le Comte Hilaire de Chardonnet, et dont l’exploitation industrielle démarre dans la décennie 1890.
Au début du XXe siècle, le lastex est utilisé dans les gaines tricotées. Ce fil est élaboré à partir du latex, qui est la sève de l’hévéa.
Le nylon est inventé en 1938 par la firme Du Pont de Nemours. Cette fibre synthétique à la fois élastique et résistante entre rapidement dans la fabrication des bas, puis de toute la lingerie.
Le lycra, inventé par Du Pont de Nemours en 1959 va remplacer les fibres élastiques issues du caoutchouc. Le lycra s’impose en particulier dans tous les vêtements ajustés (collants, tenues de danse et de gymnastique…) ; la fibre est travaillée nue ou recouverte d’un autre fil ou d’un revêtement. Le nylon ou encore le lycra révolutionnent le secteur du textile, en intégrant dans les vêtements et tout particulièrement dans la lingerie, le facteur du confort, de l’élasticité…