Vous êtes ici : Accueil > Culture > Musées > Musée des Meilleurs Ouvriers de France > Expositions annuelles > L'art de la taxidermie

L'art de la taxidermie

toucanOn ne bouge plus !

L’homme a toujours tenté de conserver l’illusion de la vie après la mort. Ce désir a conduit versde multiples méthodes de conservation des corps, dont la taxidermie, une pratique qui a perduré jusqu’aujourd’hui.
Du 27 mars 2011 au 20 mai 2012, le Musée des Meilleurs Ouvriers de France de la Ville de Bourges consacre une exposition à l’art de la taxidermie. L’exposition dévoile une soixantaine d’œuvres anciennes et contemporaines.
Au-delà d’une simple technique, pour obtenir des spécimens d’une haute qualité naturaliste, le métier de taxidermiste exige de bonnes connaissances de l’animal vivant, de son ostéologie et de ses masses musculaires. Chaque taxidermiste a son style propre et chaque pièce est unique. L’animal peut être représenté dans une attitude attentive, en action dans une vision instantanée, être monté en épure comme une œuvre d’art ou placé dans un milieu reconstitué, le diorama. Les objectifs d’une naturalisation peuvent être d’ordre scientifique ou pédagogique, ils peuvent découler de la volonté de réaliser une prouesse technique ou pour conserver la mémoire d’un animal. Certains taxidermistes pratiquent le moulage, quelques-uns transforment leur sujet ou vont jusqu’à inventer des chimères.
Dorénavant, le métier évolue dans un cadre juridique strict, lié aux enjeux de la biodiversité et de la protection des espèces.
Au sein des muséums, les spécimens sont également les garants d’une conservation ultime des espèces rares ou disparues.

Quelques éléments d’histoire
Les matériaux utilisés
La taxidermie et le témoignage des espèces rares et disparues
Etat de la profession
Les prêteurs

Photos de l'exposition