Vous êtes ici : Accueil > Bourges > Personnalités

Personnalités nées à Bourges

Jacques Coeur (vers 1400 -1456)

Jacques CoeurGrand argentier du roi Charles VII, il fut aussi un homme d'affaires habile et audacieux qui éleva la France au rang de puissance commerçante en Europe et en Orient.
Annobli en 1441, emprisonné dix ans plus tard, pour finir capitaine de navire pour le compte du pape, cet aventurier n'aura que peu profité du magnifique édifice qu'il a fait bâtir à Bourges : le Palais Jacques Coeur.

 

Louis XI (1423-1483)

Louis XISeul roi de France né à Bourges, son père, Charles VII, s'y était réfugié alors que la France était occupée dans sa presque totalité par les anglais.
En 1463, Louis XI créa l'Université de Bourges..

 

Jean Colombe (1430 (?) - 1498)

Peintre enlumineur, il fut chargé notamment de l'achèvement du manuscrit prestigieux " Les très riches heures " du duc Jean de Berry, aujourd'hui conservé au musée Condé à Chantilly.

Geoffroy Tory (1480 (?)-1533)

Typographe, graveur, imprimeur-libraire, il réforma la typographie et l'orthographe.

Jean Lescuyer (1480 - 1556)

Peintre et maître verrier, il a réalisé un certain nombre de vitraux pour Bourges, notamment à la cathédrale Saint-Etienne, à l'église Saint-Bonnet et à l'Hôtel-Dieu.

Jean Boucher (1575 - 1633)

Jean Boucher Ce peintre et dessinateur développa, à l'époque du maniérisme, un art personnel alliant réalisme, majesté et couleur. Il fut le maître de Pierre Mignard.

 

Jean Lejuge (1589 - 1650)

Architecte s'inspirant des maîtres italiens, il connut toute sa vie durant un grand succès honoré par de nombreuses commandes à Bourges et dans la région.

Louis Bourdaloue (1632-1704)

Louis BourdalouePrédicateur de la compagnie de Jésus, ses talents d'orateur l'amenèrent à Paris où il occupa une place prépondérante dans l'éloquence sacrée, et éclipsa même la renommée de Bossuet.
Afin de ne rien perdre de ses sermons, les dames plaçaient sous leurs jupes de petits pots de chambre qu'on baptisa donc "bourdalous".

 

Joseph-Aignan Sigaud de Lafond (1730-1810)

Sigaud de Lafond Attiré par les sciences expérimentales naissantes, il constitue un cabinet de physique s’enrichissant d’un plus grand nombre de machines " propres à représenter les phénomènes de la Nature, et souvent à démontrer la certitude des causes qu’on leur assigne ". Il devient du fait chargé de conseiller et de procurer du matériel de physique en France mais aussi dans toute l’Europe " éclairée ".
Un musée lui est consacré au lycée Alain Fournier de Bourges, réunissant une splendide collection d’instruments scientifiques du XVIIIe et XIXe siècle.

 

Paul-Adrien Bourdaloue (1798 - 1868)

Paul-Adrien BourdaloueIngénieur spécialisé dans les mesures géodésiques, il avait permis à Ferdinand de Lesseps de percer le canal de Suez en établissant le nivellement de tout le secteur géographique de ce célèbre canal.
Entre 1857 et 1863, il met en place le nivellement de la France en établissant 15 000 repères en fonte scellés dont certains subsistent à Bourges.

 

Emile Deschamps (1791 - 1871)

Emile DeschampsFonctionnaire dans l'administration des Domaines puis aux ministère des Finances, Emile Deschamps s'occupa dès sa jeunesse de littérature, composant en 1812 une ode patriotique qui lui attira la bienveillance de Napoléon. Auteur des comédies "Selmours de Florian" et "Le tour de faveur", qui eurent plus de cent représentations, il publia dans les années 40 des traductions poétiques de "Roméo et Juliette" et "Macbeth". Fer de lance du mouvement romantique, Emile Deschamps collabora aux "annales de la littérature et des arts", au "conservateur littéraire" et surtout à "la muse française", où il écrira sous le pseudonyme de "Jeune moraliste" aux côtés de Victor Hugo, Alfred de Vigny, Charles Nodier...

 

Edouard André (1840 - 1911)

Edouard AndréBotaniste et horticulteur, il travaille à Paris auprès d’Alphand et dirige les plantations du parc des Buttes-Chaumont. Lauréat du concours organisé par la ville de Liverpool pour la création du jardin de Sefton Parc en 1867, il s’engage dans une carrière libérale nationale et internationale : transformation de la citadelle de Luxembourg en parc paysager public, transformation d’une partie de la ville de Montevideo en Uruguay, réalisation de parcs en Lituanie, en Hollande, en Bulgarie …
Son ouvrage L’Art des jardins-Traité général de la composition des parcs et jardins est un texte fondamental réédité à plusieurs reprises.

 

Berthe Morisot (1841-1895)

Berthe MorisotPeintre née à Bourges alors que son père y était préfet, elle participa largement au mouvement impressionniste. Elève de Corot, amie d'Edouard Manet - pour lequel elle posa et dont elle épousa le frère - et de Mallarmé, elle fut hélas victime du sexisme des critiques d'Art du Second Empire.
Aujourd'hui fort recherchées, ses oeuvres sont dispersées au quatre coins du monde. A Paris, le musée Marmottan et le Musée d'Orsay ont heureusement préservé quelques toiles.

 

Albert de Lapparent (1839-1908)

De son vivant, il fut sans conteste l'homme qui connaissait le mieux la géologie de notre pays. Premier de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole des Mines, élu Secrétaire Perpétuel de l'Académie des Sciences peu avant sa mort, il fut surtout un remarquable vulgarisateur. Son Traité de Géologie et ses Cours de Minéralogie rencontrèrent un incroyable succès, et font encore référence aujourd'hui. Parmi ses nombreux travaux, le plus spectaculaire restera une campagne de sondages sous-marins menés en 1875, qui allaient déterminer le tracé du futur tunnel sous la Manche.

Pierre Martin (1824 - 1915)

Il mit au point le procédé d'élaboration de l'acier sur sole ( refusion des déchets d'acier avec addition de fonte pour la dilution des impuretés) qui porte son nom.

Vladimir Jankélévitch (1903-1985)

Vladimir JankélévitchNé en 1903 à Bourges, de parents russes, il entre en 1922 à l'École normale supérieure. Il s'engage dans la Résistance en 1939, et, après la Libération, devient professeur de philosophie morale à la Sorbonne.
Il a écrit plusieurs ouvrages de philosophie, relativement accessibles, comme le fameux "Le je ne sais quoi et le presque rien", ainsi que divers essais sur la musique, Debussy, Fauré ou Ravel.

 

Alain Tixier

Alain TixierRéalisateur né à Bourges le 1er mars 1948, Alain Tixier est un spécialiste des documentaires de montagne, d'expéditions lointaines et d'exploits aériens. Il a réalisé depuis 1990 avec Nicolas Hulot une grande partie des émissions "Ushuaïa", dont une cinquantaine de la série "Ushuaïa, le magazine de l'extrème" et de nombreux "Ushuaïa nature".
En 2011, il signe pour le cinéma le long métrage "Bonobos".

Jean-Christophe Rufin

Jean-Christophe RufinMédecin, écrivain, diplomate et voyageur, Jean-Christophe Rufin est né à Bourges le 28 juin 1952.
Médecin des hôpitaux de Paris, il est engagé dans le mouvement humanitaire "Sans frontières" dont il est l'un des pionniers et pour lequel il a accompli de nombreuses missions en Afrique (Ethiopie) et en Amérique Latine, notamment au Brésil.
Il a été responsable des opérations de maintien de la paix de l'O.N.U. pour le compte du gouvernement français de 1993 à 1994.
Président d'A.C.F. (Action contre la faim) de 2003 à 2006, il fut ambassadeur de France au Sénégal de 2007 à 2010.
Écrivain, on lui doit notamment des essais politiques et des romans, dont "Les causes perdues" (1999, prix Interallié) et "Rouge Brésil" (2001, prix Goncourt).
Entre à l'Académie Française le 12 novembre 2009.

 

Laurent Bignolas

Laurent BignolasNé à Bourges le 27 juillet 1961, Laurent Bignolas s'oriente dès 1979 vers l'IUT de journalisme de Tours, ce qui lui permet de décrocher quelques passages dans les locales de France 3. Il monte à Paris en 1994, ou il présentera des journaux nationaux et, à partir de 1999, l'émission "faut pas rêver".
Présentateur du 19/20 en 2009 et 2010, il est depuis septembre 2011 chroniqueur dans le magazine "Thalassa".

 

Ceux qui ont marqué Bourges de leur passage...