Vous êtes ici : Accueil > Grands projets > Plan de Renouvellement Urbain

Plan de Renouvellement Urbain


Frange des MerlattesEn août 2003, le Programme national de renouvellement urbain est lancé dans le cadre de la loi de programmation pour la ville et la rénovation urbaine (dite loi Borloo).
Bourges est une des premières villes de France à bénéficier de cette démarche. A l’étude dès 2003, à l’initiative de Serge Lepeltier, la convention de rénovation urbaine de Bourges est signée le 16 mai 2005.
De nombreux quartiers de la ville ont ainsi pu bénéficier de ce premier programme de Renouvellement urbain : la Chancellerie, l’Aéroport, la Gare ou encore le Centre-ville.
Plus de 300 millions d’euros ont été investis sur le territoire de Bourges entre 2005 et 2015.

En 2015, un dernier avenant à la convention est signé. Le programme est porté à 358 millions d’euros de travaux dont 112 millions d’euros financés par l’Agence nationale de renouvelle urbain (ANRU).

Vidéo

Aujourd’hui, 200 quartiers d’intérêt national vont être intégrés dans le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (PRU 2), dont le quartier des Gibjoncs de la Ville de Bourges.

Avancement des travaux

Une grande transformation urbaine à Bourges

L'habitat

  • Apporter aux Beruyers une nouvelle offre de logements sociaux avec :
    • La démolition de 2447 logements
    • La construction de 1489 logements
    • La réhabilitation en profondeur la cité jardin de l’Aéroport
    • L’engagement de 3002 réhabilitations
  • Mieux les répartir sur l’ensemble de la Ville a pour but de favoriser la mixité urbaine au Nord de la Ville :
    • Locatif non social (46 logements)
    • Accessions sociale à la propriété (30 logements)
    • Accession à la propriété (plus de 400 logements)

Le cadre de vie

Parmi les objectifs de ce PRU : désenclaver les 2 ZUS des quartiers Nord et de l’Aéroport.

Le Plan de renouvellement urbain contribue également à l’amélioration des conditions de vie des habitants grâce à :

  • L’aménagement de nouveaux espaces publics de qualité
  • La création ou la modernisation des équipements sportifs, culturels, associatifs
  • La création d’un centre de quartier à la Chancellerie et aux Gibjoncs
  • L’embellissement de l’entrée de ville par l’Aéroport

Enfin, ce PRU a permis de contribuer plus efficacement au développement économique de la Ville (tertiaire – commerces).

Les grandes dates, les grands chiffres

  • 2004-2005 : Pour accompagner la population Berruyère Bourges Habitat, Jacques Cœur Habitat, le GIP de Bourges et leurs partenaires des services sociaux ont proposé un dispositif sur mesure pour les familles relogées.
  • 2004-2008 : On compte plus de 1300 démolitions à la Chancellerie et aux Gibjoncs, dont la démolition symbolique de la « Tour Eiffel » en 2005, ainsi que celle d’immeubles situés aux Gibjoncs et à l’Aéroport.
  • 2006 : Le début du renouvellement des équipements ont permis la mise en service de la salle de spectacle du Hublot. 28 millions d’euros seront investis pour les équipements et les locaux associatifs et 65 millions pour aménager les espaces publics.
  • 2006-2008 : Dans tous les quartiers de la ville, des logements sociaux neufs sont construits ou réhabilités, comme par exemple :
    - Prés Fichaux 2 en Centre-Ville
    - Petit Chailloux à Asnières
  • 2006-2007 : L’apparition des premiers logements neufs au nord de la ville vient concrétiser pour les habitants ce PRU. De nombreuses familles en relogement accèdent à ces programmes neufs.
  • Salle des fâtes de La Chancellerie2007 : Les travaux de la rue Eiffel se terminent la Chancellerie de retrouve son marché du mercredi matin. Les aménagements publics de ce quartier s’élèveront à un coût de 13,5 millions d’euros : reprise des plantations arborées, réalisation de la piste cyclable et des voieries…
    La Chancellerie inaugure également cette même année, sa nouvelle salle des fêtes. Une réhabilitation complète, pilotée par l’architecte de la Ville, demandée depuis de nombreuses années par les utilisateurs.
  • 2008 : Le début de la commercialisation des parcelles à construire dans le quartier du Marechal Juin permet à de nouveaux habitants de s’installer dans le quartier Gibjoncs-Turly.
  • 2009 : Les Franges des Merlattes est un des premiers secteurs terminés avec 36 logements dans la résidence Fusoris et 41 pavillon ou maisons de ville. 95% des occupants sont issus des relogements.
  • 2010 : Les travaux autour de la gare se terminent et permettent une meilleure accessibilité de ce pôle important pour la ville : des passerelles accessibles, un parking gratuit…
  • immeuble BBC Aéroport2009-2010 : Le quartier de l’Aéroport bénéficie également du PRU avec notamment la construction du gymnase Jean Brivot et la réalisation du premier immeuble social BBC (Basse Consommation Energie) exemplaire en région centre.
  • 2012-2013 : Bourges Plus réalise le nouveau centre commercial du quartier de la Chancellerie. Il renforce l’activité économique en proposant des Services Publics (Mairie-Annexe) et plusieurs commerces (pharmacie, tabac presse, boucher, coiffeur…).
  • 2012 : Les travaux de l’avenue de Lattre se terminent dans le quartier des Gibjoncs. Nous retiendrons entre autre de ce chantier, le tranchage spectaculaire de l’immeuble de Bourges Habitat surplombant la rue Jules Bertaut.
  • 2012-2013-2014 : Plus de 200 logements sociaux sont livrés à la chancellerie, au moulon, ainsi qu’aux Gibjoncs :
    - Cros à la cane : 36 logements
    - Hauts des Merlattes : 36 logements
    - Maréchal Juin : 50 pavillons
  • 2013 : Cette année voit la fin des travaux des espaces publics à la Cité-Jardin de l’Aéroport et la création du jardin de l’Ordre National du Mérite. Ces travaux représentent un investissement de 7 millions d’euros sur ce quartier entre l’entrée de Ville et les aménagements interne de la Ville.
  • 2013 : Le gymnase des Merlattes est livré, un équipement très attendu qui complète l’offre d’équipements sportifs déjà importante dans les quartiers de la Chancellerie, des Gibjoncs et du Moulon.
  • 2013 : Le dernier immeuble est démoli dans le quartier de la chancellerie. La Ville entame la deuxième tranche de travaux avec la requalification des rues Louise Michel et Henri Moissan, aujourd’hui terminés.
  • 2014 : En parallèle des constructions neuves, les bailleurs sociaux ont réalisé plus de 3000 réhabiliations notamment sur le secteur de l’avenue de la Libération où les pieds d’immeubles ont été réaménagés conjointement avec la Ville de Bourges.
  • 2015 : dissolution du GIP par vote du conseil municipal du 17 décembre.

Les chiffres de 2015

L’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) subventionne à hauteur de 112 millions d’euros € le Plan de Renouvellement Urbain de Bourges. Aujourd’hui, 93 millions d’euros sont d’ores et déjà engagés. Plus de 300 millions d’euros ont été investis sur le territoire de Bourges entre 2005 et 2015 pour :

  • une vraie transformation des quartiers
  • un programme attendu par les habitants
  • une meilleure qualité de vie
  • un soutien majeur à l’activité économique du département

On dénombre 1016 familles relogées :

  • 379 sont dans un programme neuf
  • 44% ont adapté la typologie de leur logement
  • 80 % sont resté dans leur quartier
  • 20 familles en 10 ans ont déménagé au val d’Auron

573 personnes sont bénéficiaires de l’insertion en lien avec les chantiers PRU :

  • 279 issues des quartiers prioritaires
  • 42 % en embauche directe

Soit un objectif local (10% des heures travaillées) deux fois plus élevé que l’objectif national de l’ANRU (5%) et réalisé fin 2014 à 90%.

Pour résumer, en 2015, l’avancement général du PRU 1 (hors nouveau projet pour le quartier des Gibjoncs) est le suivant :

  • 100 % des relogements
  • 100 % des démolitions
  • 85 % des nouveaux logements
  • 98 % des équipements
  • 51 % des aménagements

L'avancement du projet

Le PRU à venir

Les Gibjoncs

Le quartier des Gibjoncs a déjà bénéficié de nombreux travaux entre 2005 et 2015 :

  • la requalification de l’avenue de Lattre
  • 3 démolitions,
  • 1 tranchage,
  • des réhabilitations
  • la construction de programmes neufs comme les 20 logements de Turly ou encore les 12 logements des Pressavois.

Néanmoins, la Ville de Bourges en 2014 a signé avec l’ANRU un avenant à la convention d’origine, lui permettant de s’engager encore plus fortement sur ce quartier avec en particulier, la requalification de l’ensemble des espaces publics et des voiries du « parc résidentiel Gibjoncs », situé entre l’avenue de Lattre et l’avenue Stendhal.
Les bailleurs vont désormais procéder à 5 nouvelles démolitions et réhabiliter le reste du parc avec une isolation par l’extérieur de l’ensemble des immeubles.
En complément, la Ville va commencer à aménager le secteur de l’éco quartier de la Bergerie. Ici, la Ville de Bourges va pouvoir diversifier l’offre de logement en proposant des maisons individuelles.

La nouveauté en 2015 est la vente par la Ville de terrains pour permettre l’accession à la propriété. Situés entre la rue Théophile Gautier et l’avenue Stenthal, ils seront en vente à partir de fin mai/début juin, soit 26 lots commercialisables, en complément des 11 logements réalisés par la coopérative "Vie et Lumière".