Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Conseils de quartier > Asnières > Réunion du 16 mars 2015

Réunion du 16 mars 2015

Le conseil de quartier s’est réuni en assemblée plénière le lundi 16 mars 2015 à la salle des fêtes d’Asnières, sous la présidence de Mme Marie-Odile SVABEK.

Présents :

- Mme SVABEK Marie-Odile, Vice-Présidente de quartier,
- M. MOUSNY Philippe, Maire-Adjoint en charge des Travaux;
- M. ARCHAUX Gilbert, M. BERNARD André, Mme BONTEMPS Nadine, Mme DEGOUTTE Catherine, Mme GEDOUX Isabelle, M. GEDOUX Stéphane, M. GEORGES Patrick, M. GOBIN Jean-Jacques, M. HADDAD Pierre, Mme LE VAILLANT Annick, M. LOMBART Jean-Claude, Mme MAZERI Dominique, M. MAZERI Patrice, M. NAUDIN Patrick, Mme PARBAUD Christine, M. PARROT Julien, Mme PASDELOUP Eliane, M. PASQUEREAU Jean-Louis, Mme PETITJEAN Francine, Mme SCAGLIOLA Eliane, Titulaires ;
- M. BONNAUD Jean-Claude, Mme DAS NEVES, M. GOUJARD Grégory, Suppléants,
- M. ORLOWSKI Pascal, Responsable de la Direction de Proximité et de la Démocratie Participative, et Mme MORIN Florence, Coordonnateur de la Démocratie Participative.

Excusés :

- Mme MORDANT Annie, Maire-Adjoint,
- Mme BORGHI Véronique, M. GUERINEAU Jean-Michel, M. CHALON Benoit, Conseillers Municipaux Titulaires ;
- Mme SINSOULIER Agnès, Conseillère Municipale Suppléante,
- Mme BESSE Nathalie, M. FILIPPI Alain, Mme GORDET Cécile, Titulaires,
- M. MARTIN Philippe, Mme RICHOT Danièle, Suppléants.

Démissionnaire :

- Mme COTTEREAU Adeline, Titulaire, sera remplacée par Mme DAS NEVES Christine.


Mme Marie-Odile SVABEK, Vice-Présidente de quartier, ouvre la séance à 18 heures et cite les excusés et une démission. Elle annonce la présence de M. Philippe MOUSNY, Maire-Adjoint en charge des Travaux, qui répondra aux questions d’ordre technique.

Mme la Vice-Présidente informe l’assemblée que la présentation sur la thématique de « la sécurité et les jeunes » est reportée en raison du droit de réserve électoral pour les intervenants.

I- Validation du compte-rendu de la séance précédente

Madame la Vice-Présidente interroge l’assemblée sur d’éventuelles observations sur ce document transmis par courrier ou par messagerie.

Un membre souhaite apporter les modifications suivantes au compte-rendu :

Page 6 – paragraphe « Foyer logement »
« …une réflexion avait été portée sur la création d’un foyer logement à la place du city-stade. » derrière le city stade.

Page 9 – paragraphe « Trottoirs dangereux rue du puits neuf »
« Les poteaux électriques, l’étroitesse du trottoir et l’implantation de potelets rendent difficile …. » quilles


Aucune autre observation, approbation du compte-rendu.


II – La ligne 3 et son évolution de l’offre de transport urbain

AGGLOBUS et la Société de Transports urbain de Bourges (STUB) explique à l’assemblée les modifications proposées pour la ligne 3 Asnières – Base de Voile et Centre Hippique.

Le projet prévoit deux modifications majeures par rapport à cette ligne :

  • Modification d’itinéraire par la Gare SNCF
  • Modification d’itinéraire par Avaricum.

En ce qui concerne l’offre, elle sera constante en fréquence et au niveau de l’amplitude horaires.

Mme SVABEK ouvre le débat.

L’assemblée est favorable à ce projet, notamment sur la création de la desserte à la gare SNCF.

Mme la Vice-Présidente remercie la STUB pour la prise en compte de la gare. Ainsi, les personnes actives qui doivent utiliser le train comme mode de transport pourront bénéficier également du bus.

Un conseiller souligne que l’horaire d’arrivée à 6h45 à la gare parait limite pour prendre le train de Paris de 6h47.
Les services de la STUB vérifieront ce créneau horaire avec la SNCF. En outre, ils auront de la souplesse étant donné que cet horaire est le premier départ de la ligne. A savoir que la construction d’une ligne oblige certaines contraintes, notamment le calage des dessertes scolaires. Il est difficile d’obtenir toutes les qualités possibles de desserte avec les autres moyens de transport.

Un membre s’interroge sur le trajet pour se rendre à l’Hôpital.
Le Directeur de la STUB indique que la ligne 3 est en correspondance avec la ligne 7 en passant par la place Cothenet sur le quartier de la Chancellerie, ou par les lignes 4 et 5.


Mme SVABEK remercie les intervenants pour leurs présences et pour les informations transmises à l’assemblée.


III – Bilan des réponses de la municipalité

Mme MORIN liste les réponses des différents services de la Ville.

N° Fiche Commission Descriptif Réponse de la municipalité
592 Circulation / Sécurité / Accessibilité / Stationnement   Un conseiller constate des dégradations à plusieurs reprises sur la barrière de sécurité située au petit rond point rue du Puits Neuf/rue Danton suite à des incivilités de la part des automobilistes.
-> installer des ralentisseurs pour réduire la vitesse. Pas d'aménagement de prévu.
634 Circulation / Sécurité / Accessibilité / Stationnement   Le stationnement anarchique sur les trottoirs rue Pasteur John Bost rend dangereux le passage des piétons, des poussettes, et des personnes à mobilité réduite.
Matérialiser les emplacements de stationnement sur la chaussée ou à cheval sur le trottoir afin que les piétons retrouvent l’usage continu du trottoir et ce qui contribuerait à réduire la vitesse. Une étude dans ce sens est en cours. Nous attendons néanmoins l’éventuel renouvellement de la couche de roulement par le Conseil Général, la rue du Pasteur John BOST étant départementale, avant d’engager des travaux.
633 Circulation / Sécurité / Accessibilité / Stationnement   Manque de visibilité en sortant du parking de la place du 14 juillet.
Installer un stop à la sortie du parking. L’installation d’un STOP ne changera rien au problème de visibilité.
La sortie en question sera dans une zone limitée à 30 km/h. Cela devrait limiter les risques.
632 Culture et Patrimoine Retransmission de spectacles : la commission propose que la salle des fêtes puisse accueillir la retransmission de spectacles sur grand écran : théâtre, cirque, concert, etc. Mme SVABEK indique que la question va être étudiée par les services municipaux afin de connaître le coût d’un tel dispositif. Le coût estimatif s’élèverait à             10 000€. Le matériel comprend :
- 1 écran 4m x 3m fixé au plafond de scène. Dépliable et repliable par commande électrique,
- 1 vidéoprojecteur
- 1 tuner TV
- Câblage vidéo et électrique
- Pose.
590 Culture et Patrimoine Installation d'un panneau d'affichage vitré fermant à clef sur la place du 14 juillet, lieu très fréquenté.

L’idée de la vitre serait peut-être à éviter et le support risque d’être utilisé comme lieu d’affichage sauvage.
Cette opération pourrait être envisagée après l’installation de la vidéo protection.
588 Cohésion sociale Mettre en place une navette pour les occasions particulières. La commission souhaite connaître le coût pour ce type d'investissement. En attente du chiffrage.
Cette opération est mise en place à l’occasion du feu d’artifice et du repas des anciens.
589 Culture et Patrimoine Réaliser une exposition sur le centenaire de la première guerre mondiale. Flyers « appel aux dons » réalisés.
482 Circulation / Sécurité / Accessibilité / Stationnement   Allée des Garences : aucun panneau de signalisation pour déboucher sur la rue du Pasteur John Bost
Installer un panneau stop avec un marquage au sol. En attente d’une réponse.
591 Animation / Qualité de vie / Intergénérationnel Création d'un pédibus. Itinéraire : le point de regroupement se fera devant la MJC et les enfants se rendraient à pied en empruntant majoritairement les Sentes. Quelle est la législation pour monter un Pédibus ? La Ville soutient cette démarche mais ne fournit pas le personnel. Les agents sont déjà occupés par les accueils périscolaires et il est donc difficile de trouver du personnel. Toutefois, la Ville apporte une aide technique, notamment sur le parcours ou éventuellement pour fournir les gilets fluorescents. Pour former un Pédibus, il convient de créer une association notamment pour la question d'assurance qui couvrira les éventuels dommages. Ainsi, la Ville peut apporter une subvention à hauteur de 250€. La Ville n'intervient pas dans le fonctionnement. Enfin, sur le plan juridique, les parents accompa-gnateurs sont responsables des enfants en cas d'accident. Exemple : Pédibus à l'école Beaumont ; une deuxième ligne Pédibus devrait s'ouvrir mais manque des bénévoles.
635 Circulation / Sécurité / Accessibilité / Stationnement   Un conseiller constate des dégradations à plusieurs reprises sur la barrière de sécurité située au petit rond point rue du Puits Neuf/rue Danton suite à des incivilités de la part des automobilistes. 
Proposition : installer des ralentisseurs L’aménagement actuel donne satisfaction. Le mini rond-point remplit parfaitement son rôle de régulateur des vitesses. Nous n’envisageons pas la mise en place de dispositifs supplémentaires.

Mme SVABEK ouvre le débat.

Une personne propose une solution pour remplacer la méthode des coussins berlinois. Elle suggère le marquage des zébras, cet effet d’optique fonctionne très bien. La Ville pourrait peut-être faire l’expérience sur certains tronçons.
M. MOUSNY indique que les coussins berlinois ne sont effectivement pas appréciés mais parfois il est difficile de trouver d’autres alternatives. Il est toujours possible de trouver d’autres solutions comme les rétrécissements ou les chicanes. En outre, il explique qu’il procède à des mesures de vitesse avant l’installation mais également trois mois après. Si l’aménagement n’est pas efficace, les services envisagent d’autres possibilités pour atteindre l’objectif cherché.


Un membre soumet l’idée du stationnement sur chaussée pour libérer le passage aux piétons sur les trottoirs.
M. MOUSNY indique que le stationnement sur chaussée est effectivement utilisé pour casser la vitesse mais ce système ne peut pas avoir pour but de limiter la vitesse. Car souvent les riverains craignent des dégradations sur leurs véhicules et par conséquent les personnes ne garent plus leurs automobiles dans la rue.

Un conseiller souligne que les trois écluses à la suite rue du Grand Chemin ne sont pas forcément satisfaisant pour casser la vitesse.

Une personne signale que la rue du Puit Neuf est départementale et que le Conseil Général ne fait aucun aménagement pour cette voie.

Un conseiller dénonce le manque de civisme également au niveau des cyclistes et des piétons qui ne respectent pas le code de la route. Souvent les cyclistes grillent les feux rouges.
M. MOUSNY annonce qu’une expérimentation se fera sur la ville pour autoriser les cyclistes à passer au feu rouge « à droite » sur certains carrefours. Il ajoute qu’il est difficile de verbaliser tout le monde.

Un conseiller fait remarquer le manque de présence de la Police Municipale, notamment au stade Jacques Rimbault où des motos font régulièrement des rodéos.

Un membre s’interroge sur le statut du chemin de l’Epinière, à savoir public ou privé.
Une réponse sera transmise ultérieurement.

La commission Aménagement du Territoire travaille sur une réappropriation du site de la Chaume. Pour accéder à cet espace, deux choix sont possibles : emprunter la place du 14 juillet ou la rue du Bois Desséché. Toutefois, la rue du Bois Desséché comprend un virage dangereux où les automobilistes n’ont pas de visibilité et la voie ne possède pas d’accotement pour les piétons. La Ville pourrait-elle faire une étude sur un aménagement ?
M. MOUSNY est favorable pour réaliser une étude.

Une personne signale que lorsque vous êtes automobilistes venant de l’avenue de la Prospective pour tourner route de Coulangis, cette intersection est dangereuse. Elle propose l’installation d’une interdiction de tourner à gauche et de poursuivre jusqu’au rond-point.
M. MOUSNY indique que cette route devra être faite avant un futur aménagement. La solution est effectivement l’interdiction du tourne-à-gauche pour obliger les automobilistes à aller jusqu’au rond point.

Un membre s’interroge sur la date d’ouverture de la rocade.
La Direction de Proximité indique que l’ouverture est prévue pour la fin juin.

IV - Les commissions


A/ Aménagement du territoire & Nouvelles technologies

La commission a travaillé sur les sujets suivants.

Organisation d’une demi-journée écocitoyenne

La commission a pris contact avec la directrice de l'école primaire d’Asnières.

La mise en place de cette activité avec la participation de l'école à ce stade de l'année paraît compliquée voire impossible. Elle en parle avec ses enseignants pour une programmation sur l’année 2015/2016. Une réponse devrait être donnée courant mars. Elle est plutôt favorable au principe d'une première phase en milieu scolaire avant une action publique.

En terme de calendrier, ce report permettra à la commission de travailler avec les contacts de Véolia, comme suggéré par Mme MORIN, mais aussi de Bourges Plus, de bien définir l'organisation matérielle de la journée (matériels, lieux et encadrement), de prévoir la communication en amont, de caler la date de l'action publique et de monter l'action vers les enfants.


Projet de réhabilitation de La Chaume

Le groupe de travail propose un avant-projet pour réhabiliter la Chaume avec du matériel sportif démontable et un raccordement à des sentes aux alentours pour établir un parcours sportif.

Une réflexion sera menée en parallèle avec le projet de créer de nouveaux parcours de randonnées dans les sentes.

La commission est consciente que ce projet sollicite un budget mais il peut être envisagé dans les années ultérieures.

Exemples de structures

Un membre fait remarquer que le Bois Desséché est privé et dans le cas où l’aménagement de la Chaume se ferait, il faudra également prendre des mesures de sécurité pour ce bois qui est très mal entretenu.


Création d'une aire de jeu

Les membres proposent deux sites pour ce projet : les quartiers des Mésanges et des Tulipes.

Un plan d'urbanisation est demandé à la Mairie afin de faire le point sur les besoins de la population et également la possibilité de le raccorder au réseau de sentes existantes.


B/ Circulation, Sécurité, Voirie

Aucun représentant n’est présent à la séance.


B/ Culture et Patrimoine

La commission fait un appel à l’assemblée pour aider à la distribution des flyers dans le cadre de l’appel aux dons pour la réalisation d’une exposition sur le centenaire de la première guerre mondiale.


A/ Cohésion sociale

Les membres font part d’une situation de précarité mentale et physique d’une personne âgée vivant dans l’insalubrité et qui n’a pas de famille proche. La mairie a été avisée de cette situation. Le garde champêtre s’est déplacé. L’infirmière a signalé cette situation au médecin traitant. Il y a urgence pour qu’une prise en charge intervienne le plus rapidement possible. Le CCAS est également intervenu.
Mme SVABEK indique que la commission a eu raison d’en aviser la mairie afin que le CCAS puisse intervenir.

Ensuite, la commission signale que le docteur Chapuis va bientôt prétendre à sa retraite et la relève sera probablement difficile à assurer. Elle sollicite la Ville pour lancer un appel d’offre.

Les membres proposent à nouveau de porter une réflexion sur la création d’une maison médicale dans le quartier d’Asnières.
M. MOUSNY indique que la désertification médicale est un sujet qui concerne la compétence de toutes les collectivités. Il faut un porteur de projet, aujourd’hui le législateur n’a pas défini cette compétence auprès de telle ou telle collectivité. En outre, une maison de santé n’est pas forcément portée par une collectivité ou une agglomération mais ceci peut se faire par un collectif de professionnels de la médecine.

Un conseiller précise que le Docteur CHAPUIS a commencé ses démarches dans le recrutement de son remplacement. Il invite la commission à prendre contact dans un premier temps avec M. CHAPUIS. Ce serait peut-être la première démarche à ce projet.

Enfin, le projet de crèche suit son cours et est en attente des dernières subventions.

VI– Questions diverses

Un membre a remarqué qu’à l’emplacement du nouvel arrêt de bus face à l’épicerie, adapté aux normes PMR, n’est pas utilisé par les cars scolaires du Conseil Général du Cher. Ces derniers utilisent l’ancien arrêt de bus pour le ramassage des enfants. Il se demande s’il n’est pas possible de mutualiser les deux arrêts.
M. MOUSNY pense que ces deux arrêts vont être mutualisés.

Un conseiller a même constaté que des automobilistes contournent le bus par la droite sur les places de stationnement.

Enfin, Mme SVABEK invite les conseillers à se faire prendre en photographie pour le trombinoscope, notamment les personnes qui n’ont pas été prises à la dernière séance.

Mme la Vice-Présidente clôt la séance à 20 heures. La prochaine séance aura lieu le lundi 4 juin 2015 à 18 heures, à la salle des fêtes d’Asnières.