Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Conseils de quartier > Charlet, Lahitolle, Pignoux, Sembat > Réunion du 1er octobre 2015

Réunion du 1er octobre 2015

Présents :

  • M. LANTOINE Hervé, Vice-Président de quartier et Conseiller Municipal,
  • M. CHARPAGNE Frédéric, M. MOUSNY Philippe, Maires-Adjoints Titulaires ;
  • M. AUPETIT Daniel, Mme CHICOT Martine, M. DUBOIS Gérard, M. FLOCK Louis, M. FOULARD Grégory, Mme GUERIN Sandra, Mme JESNAK Laurence, Mme LALLIER FERNANDES Annette, Mme LANTOINE Isabelle, M. LOGNONNE Jacky, M. MARTIN Olivier, M. ROUVET Patrice, M. VIAUD Sébastien, M. WOLNIAK Pierre-Marie, Titulaires ;
  • M. DE MAILLARD Paul, M. FANDARD Thierry, Suppléant ;
  • Mme JAMET Cécile, Conseiller Technique, au Cabinet de M. le Maire ;
  • Mme MORIN Florence, Coordonnateur de la Démocratie Participative.

Excusés :

  • Mme LAUTREC Ghislaine, M. LEFELLE Hugo, Conseillers Municipaux Suppléants,
  • M. FLEURY Jacques, M. PETIT Johnny, Titulaires ;

Absents :

  • M. BEDIN Yannick, Conseiller Municipal Titulaire,
  • Mme DUBOIS Joséphine, Mme LOPEZ Florence, Mme SIROUX Anne-Marie, M. TOINARD Christian, Titulaires,
  • M. GUILLAIN David, Suppléant.

Démissionnaires :

  • Mme LANCIEN Marie-Hélène,
  • Mme MOULIN Stéphanie.

M. Hervé LANTOINE, Vice-Président de quartier, ouvre la séance à 18 heures et annonce deux démissionnaires : Mme LANCIEN et Mme MOULIN. Il ajoute qu’un bilan des présences a été effectué et montre un manque de participation des membres au fur et à mesure des séances. Une mise à jour des effectifs sera communiquée à l’assemblée.

M. LANTOINE indique que l’ordre du jour est légèrement modifié et précise que des sujets communs à l’ensemble des conseils de quartier se sont rajoutés.

I - Le compte rendu de la séance précédente

M. le Vice-Président interroge l’assemblée sur d’éventuelles questions relatives au compte-rendu.
Aucune remarque n’ayant été faite, le compte-rendu est adopté à l’unanimité.

II – Propositions d’évolution de la part de M. le Maire

M. MOUSNY explique à l’assemblée que des évolutions vont voir le jour au niveau du traitement d’informations.
Pour cela, les vice-présidents et M. MOUSNY se réuniront régulièrement une fois par trimestre pour mieux échanger sur les projets et harmoniser les pratiques au sein de ces instances.
A côté de cela, la municipalité souhaite faire travailler les conseillers de quartier avec les services de la mairie de Bourges. Par exemple, M. MOUSNY souhaite stimuler le projet commun sur les pénétrantes de la rocade verte vers le centre ville. Ainsi, deux représentants de chaque quartier assisteront à des réunions de travail interquartiers avec les techniciens de la Ville et l’association Mon Cher Vélo. Ensuite, M. MOUSNY lancera le dossier des entrées de ville. L’idée est d’être réactif sur les projets communs.

III – L’accueil des migrants

M. le Vice-Président présente à l’assemblée l’exposé énoncé en Conseil Municipal.

Présentation

IV– La Mission Emploi

Mme BONNEFOY explique que l’équipe municipale a fait de l’emploi une de ses priorités.
Aujourd’hui 62% des offres d’emploi ne passent plus par le Pôle Emploi. Ce constat est une vraie problématique.

La Mission Emploi est une structure à l’image de celle qui existe sur la commune de Drancy. L’objectif est de développer un réseau et d’accompagner les personnes à la recherche d’un emploi dans leurs démarches. Cela consiste par le ciblage des compétences : le savoir-faire et le savoir-être.
Par exemple, un chef d’entreprise a contacté la Mission Emploi pour recruter une secrétaire la semaine suivante. Ainsi, les agents ont sélectionné plusieurs candidatures pour des entretiens et une personne a été embauchée.
Aujourd’hui, des entreprises sur Bourges cherchent à recruter mais aucun candidat ne se présente, soit par manque de formation, soit par crainte de ne pas correspondre au poste.
C’est pourquoi la Mission Emploi a pour compétence de trouver ces candidats potentiels au travers de l’accompagnement individualisé par la formation ou par un bilan de compétence. Mais elle interviendra aussi sur la mise en valeur de la personne au travers de son curriculum vitae.

M. LANTOINE invite les membres à communiquer sur ce dispositif auprès de leur réseau.

V- Les structures "Jeunesse"

Le service Jeunesse et ses actions

Mme BONNEFOY rappelle que le service Jeunesse accueille un public âgé de 11 à 25 ans. Ces structures appelées Points Rencontre Jeunes (PRJ) sont au nombre de quatre sur l’ensemble de la Ville. Elles sont libres et gratuites, ouvertes les mercredis et samedis à l’ensemble des jeunes. Ces structures de proximité offrent un large choix d’ateliers, avec des spécificités pour chacun des PRJ. Par exemple, le secteur du Val d’Auron possède un atelier « musique » avec un studio d’enregistrement, le secteur de la Chancellerie offre un atelier « musculation » pour les jeunes de 18 à 25 ans, tandis qu’à l’Aéroport se trouve un atelier « jardinage » avec un jardin pédagogique.
A côté de cela, un Bureau d’Informations Jeunesse se charge de renseigner les jeunes sur leur orientation, les loisirs, le BAFA, etc. Cette structure répond à toutes les attentes du jeune.
En outre, le service Jeunesse a mis en place des actions spécifiques pour les filles car les PRJ comptaient une faible participation du public féminin. Chaque année, un stage de trois jours est réalisé sur le bien-être des filles par de la zumba, un atelier boxe ou une séance maquillage. Ainsi, ces filles prennent confiance en elles et reviennent dans les structures.
Mme BONNEFOY se charge également de mettre en œuvre des actions citoyennes telles que les chantiers jeunes. Ces opérations consistent à repeindre des transformateurs ERDF, à rénover un bâtiment, des salles du Hameau de la Fraternité ou encore un gymnase. Ces jeunes, volontaires, sont encadrés pendant une semaine par deux animateurs, en échange de 350 € par personne. Cette somme est versée directement soit à une auto-école, soit à une association ou organisme pour passer le BAFA ou le diplôme Maître Nageur. Une soixantaine de jeunes sont concernés par cette démarche.
De même que la municipalité propose une aide au permis de conduire avec le CCAS en échange de 50h de bénévolat dans une association. La subvention peut s’élever jusqu’à 750€ en fonction du quotient familial.
Pour favoriser l’autonomie de départs en vacances, une aide au projet est également mise en place à hauteur de 10€ par jeune et par jour dans la limite de 15 jours. Pour cela, les jeunes doivent monter un projet avec un budget. L’objectif est de les responsabiliser.
Toujours dans le cadre des actions, la dernière réflexion est de monter des permanences Jeunesses dans les lycées.
A côté de cela, une animatrice est mise à disposition vis-à-vis des jeunes pour accompagner ce public dans des démarches sociales, administratives, médicales ou familiales. Elle suit 80 jeunes sur une année.

La Mission Locale

Mme BONNEFOY se charge également du fonctionnement de la Mission Locale. Cette structure s’occupe de l’insertion professionnelle pour les 16-25 ans, avec ou sans diplôme. Les agents accompagnent ce public sur son parcours professionnel, ils peuvent l’orienter sur des formations, travailler sur son savoir-faire, voire même sur son savoir-être. La structure compte 1300 inscrits par an dont 60% partent directement en emploi. Pour cela, les agents travaillent en lien avec des forums. 680 offres sont proposées par les entreprises à la mission locale.
Bourges a obtenu la garantie « jeune » à titre expérimental, un des premiers départements au niveau régional. La démarche consiste à prendre en charge pendant six semaines des jeunes, qui sont le plus éloignés de l’emploi, suivi de quatre mois de stage. Les fonds européens financent cette opération à hauteur de  1 800€ par jeune. A côté cela, le jeune perçoit une indemnité de 400€. Ainsi, l’objectif est d’aider ces jeunes en difficultés et de leur donner des outils pour se développer dans la vie.

M. LANTOINE ouvre le débat.

Un conseiller s’interroge sur l’ébauche d’un PRJ sur le secteur des Bigarelles qui n’a pas abouti. Quelles sont les raisons ?
Mme BONNEFOY explique qu’une permanence a été montée pendant deux ou trois ans sur ce secteur. Malheureusement l’expérience a montré que les jeunes ne sont pas venus. Toutefois, Mme BONNEFOY indique que le service Jeunesse s’adaptera par rapport à l’évolution de la population.
Aujourd’hui, la structure des moins de 12 ans fonctionne bien. Elle se trouve dans l’école et dépend des loisirs éducatifs. Cette action est encadrée et demande une inscription.
Mme BONNEFOY propose de rencontrer un animateur et de réfléchir sur des projets qui peuvent être montés.

Les conseillers font remarquer que le site de la Ville ne recense pas toutes les structures au niveau du service Jeunesse. En outre, des informations se trouvent soit dans l’onglet Enfance, soit Jeunesse ou encore le Sport. Ils s’interrogent donc sur la logique du site pour trouver l’information souhaitée.
Mme BONNEFOY indique qu’effectivement il faut peut-être travailler à parfaire le site de la Ville.

Une personne rappelle que le conseil de quartier souhaite exploiter la Maison des Bigarelles sur le stade.
Mme BONNEFOY indique que le stade est actuellement utilisé par des clubs. Toutefois, elle est favorable pour l’utilisation de ce bâtiment dans le cadre associatif. Pour cela, les services doivent étudier le type de convention à mettre en place pour se protéger juridiquement.
M. LANTOINE souhaite travailler sur ce dossier rapidement. En outre, il a visité avec M. REBEYROL la maison EL PASO. Ce bâtiment est insalubre et inexploitable. En 2008, le devis de déconstruction s’élevait à 50 000€.

M. le Vice-Président rappelle à l’assemblée de référencer les espaces verts pour installer une aire de jeux pour les tous petits.

VI- Commission Marais

La commission a organisé une réunion-visite en septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine. Deux ou trois conseillers de quartier seulement étaient  présents.
Le groupe de travail laisse passer l’hiver et propose de refaire une visite avec un repas convivial à l’issue.

Le rapporteur demande si la création de poste d’un éco-garde sera maintenue pour 2016.
M. LANTOINE rappelle que M. le Maire est favorable pour que le conseil de quartier soit convié à travailler sur la fiche de poste. Une prochaine réunion en mairie est programmée le 15 octobre prochain et le moment sera venu de poser cette question.

VII - Commission Voirie, Circulation et Transport

La commission s’est réunie une fois où seules deux personnes se sont déplacées.

Suite à l’envoi du tableau de bord remis avec la convocation, les membres se sont aperçus que des propositions n’apparaissent plus. Ils regrettent que ce document ne soit pas à jour et ne soit pas complété. Ce tableau de bord permet de voir le travail fourni et par ailleurs valorise les membres. Aujourd’hui, ils ont un sentiment de démotivation.
Mme Florence MORIN indique que les propositions closes ont été masquées du tableau. A présent, le tableau de bord renseignera toutes les réflexions depuis le début du mandat afin de visualiser toute l’évolution du travail des commissions.
Le rapporteur souhaite formaliser les points dont les réponses sont énoncées en séance plénière.

Enfin, les membres demandent à connaître le retour de leurs réflexions suite à la concertation sur l’aménagement du boulevard Foch.

M. LANTOINE annonce que M. MOUSNY et les Vice-présidents souhaitent stimuler le projet commun sur les pénétrantes de la rocade verte vers le centre ville. Pour cela, il est demandé à chaque conseil de quartier deux représentants pour assister aux réunions de travail interquartiers. Toutefois, à côté de cela, chaque quartier peut poursuivre ses réflexions avec les membres de son instance. La première réunion de travail interquartiers aura lieu courant novembre avec les services de la Ville et l’association Mon Cher Vélo.
M. le Vice-Président demande des volontaires. M. Gérard DUBOIS se porte candidat.

VI – Commissions Aménagement, Patrimoine et Tourisme

Cohésion sociale, attractivité et sécurité

Les deux commissions ont fusionné à la demande générale et pour cela un nouveau nom sera à définir.
Les membres remarquent que ces instances sont méconnues des berruyers. Ils proposent donc de se faire connaître par l’intermédiaire des Rencontres Pour Bourges.
M. LANTOINE indique qu’une présentation Power Point informe l’existence des Conseils de Quartier et de son fonctionnement. Actuellement, le diaporama est présenté à la fin des Rencontres au moment du vin d’honneur. A la demande générale, l’assemblée propose une diffusion au moment où les habitants s’installent.
La commission souligne que les membres veulent communiquer avec les habitants.
M. LANTOINE précise qu’à l’occasion de l’accueil des nouveaux arrivants, les instances auront un stand et chaque secrétaire de séance représentera son conseil de quartier. Etant donné que M. FANDARD sera absent, M. FLOCK le remplacera.
En outre, M. le Vice-Président informe l’assemblée que M. le Maire a demandé une page dédiée aux Conseils de Quartier dans les Nouvelles de Bourges. Le premier article paraîtra dans l’édition du mois de novembre.

Un conseiller souhaite revenir sur une demande faite en conseil interquartiers. Les participants avaient proposé d’avoir un lieu de référence par quartier.
M. LANTOINE rappelle que M. le Maire a émis un avis favorable mais il serait préférable d’utiliser les structures existantes.
Le conseiller indique que ce serait un moyen de se faire connaître.

Un autre membre propose de communiquer sur ces instances à l’occasion de la Fête des Associations.
La Direction de Proximité prépare un stand tous les ans pour les conseillers de quartier malheureusement cette année pour des raisons de timing la Direction de Communication n’a pas pu installer de stand.

De la même manière, la question est posée pour être présent à l’occasion des barnums.
Cette demande est à étudier par M. le Maire. Le Vice-Président n’est pas défavorable.

Toutefois, M. le Vice-Président souligne que les autocollants à apposer sur les boîtes aux lettres n’ont pas de retour positif.

La commission souhaite réaliser une enquête de besoins auprès des habitants et s’interroge sur les modalités du dépouillement.

Mme Florence MORIN explique qu’une application est mise à disposition dans les locaux de l’Hôtel de Ville. L’enregistrement des données est à la charge des conseillers de quartier.

Enfin, la commission est en attente des réponses suite aux propositions exprimées dans les séances précédentes.

VIII – Questions diverses

Une personne fait le constat que la Ville de Bourges est déserte le samedi soir.
Mme BONNEFOY explique que la municipalité a travaillé sur la création d’un site « Sortir à Bourges ». Les Berruyers et les touristes pourront ainsi visualiser en direct toutes les animations et les activités commerciales sur la ville.
En outre, M. MOUSNY informe l’assemblée que les 12 et 13 décembre seront installés des panneaux d’informations numériques place du 8 mai, Avaricum et Cujas. L’information comprendra de la publicité et de la communication sur les activités de la ville.
A côté de cela, un projet de PASS Citoyen est en cours de réflexion à destination des touristes et des berruyers. L’objectif est de garder les touristes au moins deux jours. Ainsi, ces personnes vont passer une nuit à l’hôtel, prendront un petit-déjeuner, voire un déjeuner. Cette démarche vise à améliorer l’activité économique.
M. CHARPAGNE poursuit en précisant que l’attractivité culturelle et patrimoniale contribue également à la vie de la ville. Au niveau des musées, Bourges possède un vivier d’œuvres important, malheureusement leur rénovation est onéreuse. Une proposition a été faite pour réaliser une campagne d’affichage avec des captations d’images de ces œuvres sur des supports biodégradables. Ces visuels seront installés sur les musées. Ce projet est actuellement au cours d’étude mais la première campagne devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année.
De même, M. CHARPAGNE a suggéré de créer un officiel des spectacles, sous forme d’un catalogue culturel lié aux associations pour expliquer leurs œuvres. L’information doit être distribuée dans de bonnes conditions.

Un conseiller informe qu’une note de service a circulé dans les écoles maternelles. Cette dernière explique qu’à la suite des nouveaux rythmes scolaires, les 10 minutes de garderie en périscolaire gratuite deviendront payantes. Cette personne souhaite savoir si cette information est fondée.
M. LANTOINE se renseignera auprès de Mme MICHEL, Maire-Adjoint, et apportera une réponse ultérieurement.

Un membre souhaite savoir si une charte des pistes cyclables existe à la Ville de Bourges.
M. MOUSNY indique qu’effectivement une réglementation générale est mise en place notamment dans le cadre du Plan de Déplacements Urbains (PDU).
Par conséquent, il s’interroge sur le manque de suivi au niveau de la signalétique des pistes cyclables. Il serait intéressant de veiller à ce que les cyclistes soient dans leur droit.
M. MOUSNY souligne qu’il faut peut-être créer une charte et pour cela les conseillers de quartier seront associés au projet.

Une personne souhaite connaître les retours des propositions émises en réunion de travail sur les dossiers boulevard Foch et Cour Anatole France.
Une réponse sera apportée ultérieurement.

M. le Vice-Président clôt la séance à 20 heures et invite les conseillers à la prochaine séance le mardi 19 janvier 2016 à 18 heures dans la salle Desbois-Doneau à l’IMEP.