Vous êtes ici : Accueil > Culture > Musées > Musée des Meilleurs Ouvriers de France > MOF un jour, MOF toujours

MOF un jour, MOF toujours

L’exposition « MOF un jour…MOF toujours ! » a pour objectif de mettre en valeur l’histoire et les spécificités de l’institution « Meilleurs Ouvriers de France ».
Parfois, le public fait l’amalgame entre les Compagnons du Devoir et les Meilleurs Ouvriers de France. Or, il s’agit de deux entités bien distinctes : les premiers sont issus de la tradition médiévale, les seconds sont une création « ex nihilo » de la IIIème République.
Cette exposition raconte donc l’histoire des Meilleurs Ouvriers de France avec toutes les conséquences qui en découlent : la volonté (et oui déjà !) de revaloriser l’apprentissage et les métiers manuels, victimes de la révolution industrielle et du « taylorisme », la création d’une filière de l’enseignement technique au sein de l’Education Nationale, l’idée de glorifier une élite du monde du travail, etc.

Une grande frise chronologique, des panneaux et des documents anciens (diplômes, médailles, annuaires de concours, croquis de chefs d’oeuvre) sont présentés aux côtés d’oeuvres datées entre 1924 et 1958. Certains de ces chefs d’oeuvre (sabots, roue de charrette) sont issus de groupes de métiers qui ne figurent plus au programme des concours MOF actuels. L’exposition « MOF un jour…MOF toujours ! » met aussi l’accent sur des aspects assez méconnus : les Meilleurs Ouvriers de France des colonies et les expositions nationales du travail instituées en Belgique dans les années 1930 dans le cadre d’une démarche parallèle à celle de la France.
Les dates choisies pour cette exposition correspondent à l’année de la première exposition nationale du travail (1924) au terme de laquelle, le président de la République a décerné à 144 lauréats le titre de « Meilleur Ouvrier de France ». La date butoir (1958) est celle du dernier concours auquel ont participé les Meilleurs Ouvriers de France des colonies.