Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Mesures de précaution Coronavirus > Coup de pouce pour les cafés et restaurants berruyers

Coup de pouce pour les cafés et restaurants berruyers

Le mercredi 19 mai prochain, après plusieurs semaines de fermeture du fait de la situation sanitaire en France comme dans le monde, les terrasses berruyères vont de nouveau prendre vie.

L’accompagnement de la Ville à la réouverture des restaurants dans le cadre de la crise sanitaire.

Le 19 mai prochain, les bars et restaurants pourront rouvrir et pourront accueillir la clientèle uniquement en terrasse (assis) et dans le respect de certaines contraintes sanitaires soit notamment : une jauge fixée à 50% maximum de l’effectif habituellement accueilli, pas plus de 6 personnes par table. L’accueil de la clientèle à l’intérieur des établissements reste interdit jusqu’au 9 juin. La Ville de Bourges appliquera également ces règles sur les marchés, aux commerçants non sédentaires souhaitant faire de la dégustation sur place (toujours uniquement en extérieur).

Des extensions de terrasses accordées aux établissements qui en font la demande.

Pour  permettre  la mise en œuvre du protocole sanitaire par les professionnels, la Ville accordera des extensions de terrasses aux établissements qui en font la demande. Ces extensions restent conditionnées au respect des règles de sécurité des usagers, au droit de ces mêmes usagers relatif à l’accès et l’utilisation du domaine public, à l’accès des riverains, et à l’absence de concurrence directe. Toute demande d’extension est donc soumise à la délivrance d’une autorisation nominative et préalable par la Mairie.

C’est dans ce contexte qu’une quinzaine d’extensions de terrasse ont déjà été autorisées, dont des places de stationnement. Le nombre de places accordées résulte d’un compromis entre les besoins du professionnel pour mettre en œuvre le protocole et la nécessité de garder un parc de stationnement suffisant sur le territoire de la commune. 

Exonération de la redevance pour l’année 2021

Dans le même temps, le conseil municipal votera l’exonération de la redevance pour l’année 2021. Cette exonération représente un manque à gagner pour la Ville estimé à environ 55000 euros.