Vous êtes ici : Accueil > Bourges > Les finances de la Ville

Les finances de la Ville

Pour faire face à la situation financière préoccupante que connaissait la Ville de Bourges, l’ensemble des élus et des services municipaux, ont travaillé de concert pour redresser les finances de la ville. Les méthodes de travail ont été repensées, l’utilité des actions municipales a été analysée et les priorités ont été redéfinies avec toujours l’objectif d’offrir des services de qualité aux Berruyères et aux Berruyers.

Evolution financière de la ville de Bourges

Des dépenses de fonctionnement en baisse

Depuis le début du mandat, l’équipe municipale s’attache à diminuer les dépenses de fonctionnement. C’est sur ce poste de dépenses que se concentre l’effort. Ainsi en matière de personnel, les heures supplémentaires des agents municipaux ont été limitées, les départs en retraite ne sont quasiment plus remplacés. Les recrutements sont limités au strict minimum. Les dépenses à caractère général (énergies, eau, achats, téléphonie…) ont été revues à la baisse. Toutes les lignes budgétaires sont analysées afin de déterminer l’utilité d’une action municipale ou non. Ce travail de fond aura contribué à l’amélioration de l'autofinancement par rapport à l’objectif d'économies sur les exercices budgétaires 2015 et 2016. Cet effort sera poursuivi par les services municipaux en 2017.

Un vaste plan de mutualisation générateur d’économies

Un vaste plan de mutualisation entre les services de la ville de Bourges et ceux de l’agglomération Bourges plus a été engagé depuis deux ans. On observe déjà les premiers bénéfices réalisés grâce à cette mutualisation des services. Ce plan a notamment permis de réduire les coûts de fonctionnement de part et d’autre, en évitant les doublons tout en gagnant en efficacité et en clarté.

Des dépenses d’investissement maintenues

La ville a légèrement réduit son budget en investissement. Néanmoins, il est important de maintenir un niveau d’investissements élevé car lorsque la Ville de Bourges n’investit plus, des emplois sont menacés dans le tissu local des entreprises du BTP que la Ville fait travailler dans le cadre de nombreux chantiers de construction ou de rénovation.

Des projets pour l’avenir de notre ville

De nombreux projets vont être lancés ou/et réalisés cette année. Autant de projets qui
généreront activité économique et emplois ! Les fouilles archéologiques sur les pentes de Séraucourt s’achèveront au printemps et la construction de la nouvelle Maison de la culture démarrera début 2018. Le plan de renouvellement urbain se poursuivra avec notamment, dans le quartier des Gibjoncs, la suite des travaux au nord de l’avenue de Lattre de Tassigny. 2017 verra la fin des travaux de requalification de la rue Louise Michel, de la liaison douce reliant la Chancellerie aux Gibjoncs et le lancement des travaux de requalification de la rue Louis Lumière. Ce sont près de 7,5 millions d’euros qui seront investis cette année dans le Plan de Renouvellement Urbain. Enfin au Val d’Auron les travaux de requalification de la rue de Lazenay s’achèveront fin mars.

Des projets au niveau de l’Agglomération

Cette année verra l’agglomération Bourges Plus initier ou mettre en chantier plusieurs grands projets : choix d’un équipement communautaire structurant (un nouveau centre des congrès et/ou une piscine balnéoludique), station d’épuration, travaux d’aménagement de zones d’activité…
Au total ce sont près de 200 millions d’euros qui seront dédiés à l’investissement sur l’agglomération, d’ici à 2020.