Vous êtes ici : Accueil > Ecologie > Qualité de l'eau

Qualité de l'eau

Résultats d'analyses

Paramètres bactériologiques

Coliformes thermotolérants ou fécaux.
Ils sont présents dans les déjections animales humaines et ne se trouvent qu'exceptionnellement dans les sols et les eaux qui n'ont pas été l'objet d'une pollution fécale.

Coliformes totaux.
Les bactéries coliformes existent dans les matières fécales,mais se développent également dans les milieux naturels (sol,végétation, eaux naturelles).

Streptocoques fécaux.
Ce sont les hôtes normaux de l'intestin de l'homme et des animaux à sang chaud.
Dénombrement des bactéries aérobies revivifiables (flore totale).
La recherche de ces micro-organismes qui n'ont pas d'effets directs sur la santé permet de mesurer les conditions sanitaires de la distribution(stagnation de l'eau, entretien déficient...) et de l'efficacité du traitement.

Paramètres physico-chimiques

Chlore : c'est le réactif le plus utilisé pour la désinfection de l'eau employé essentiellement sous forme de chlore gazeux ou d'hypochlorite de soude (eau de javel).
Nitrates : Les nitrates constituent le stade final de l'oxydation de l'azote organique. Ceux-ci sont répandus dans le sol, dans la plupart des eaux et dans les plantes où ils sont nécessaires à la synthèse des végétaux.
Les effluents industriels, agricoles, urbains, les déjections humaines et animales contribuent à élever les teneurs en nitrates des eaux.
Les nitrates ne sont pas en eux-mêmes dangereux pour la santé,mais c'est leur transformation en nitrites dans l'organisme qui présente un risque potentiel toxique.
En effet les nitrites oxydent l'hémoglobine en methémoglobine inapte au transport de l'oxygène des poumons aux tissus. Cette affection se manifeste par une cyanose (maladie bleue) et peut toucher essentiellement les nourrissons en raison de la part prépondérante de l'eau dans leur alimentation et de la faible acidité de leur estomac qui facilite la conversion des nitrates en nitrites.
De plus, les bébés dont les mères auraient consommé des eaux riches en nitrates seraient prédisposés à cette maladie.

Dureté de l'eau

La dureté ou titre hydrotrimétrique (TH) d'une eau correspond essentiellement à la présence de sels de calcium et de magnésium.
Elle est directement liée à la nature géologique des terrains traversés.
Une eau dure couvrirait environ un tiers des besoins en calcium et magnésium d'un homme.
Une eau dure est plus agréable à boire même si elle présente certains inconvénients d'ordre domestique.
- utilisation accrue de savon
- entartrage des canalisations
- augmentation du temps de cuisson des légumes
Pour tenir compte à la fois de l'intérêt de la consommation d'une eau dure pour la santé et des inconvénients liés à l'entartrage il est admis qu'une dureté entre 15° F et 20° F est idéale.
Désormais à BOURGES, la dureté de l'eau distribuée pour la consommation humaine se situe entre 22° F et 24 ° F (analyses d'Avril 2002)
La modification du réglage des appareils ménagers tels que lave-vaisselle, lave-linge..... en fonction de ces nouvelles valeurs s'avère nécessaire.

 

Classement des eaux suivant la dureté
Degré français ° F Dureté de l'eau
0 à 6 très douce
6 à 15 douce
15 à 30 moyennement dure
30 et + dure

Distribution de l'eau destinée à la consommation humaine

Le réseau de distribution comprend 3 zones géographiques bénéficiant d'une qualité d'eau homogène :

  • Bourges sud
    - limites (au nord) : av. d'Orléans, rue Gambon, rue Cambournac, rue Mirebeau, place Gordaine, rue Bourbonnoux, av. E. Brisson, rue E. Martin, rue de la Salle d'Armes, av. des Bigarelles.
    - alimentation : mélange provenant de l'Ile du Lac (eau de la Loire) et du Porche (près du Val d'Auron).
  • Bourges nord
    - limites (au sud) : ligne de chemin de fer, av. du 11 novembre, cours Beauvoir, bd. Chanzy, rue Charlet, av. P. Bérégovoy, av. F. Mitterand.
    - alimentation : mélange provenant de l'Ile du Lac et de St Ursin (près des marais de l'Yèvre)
  • Bourges centre
    - limites : entre les 2 zones précédentes
    - alimentation : en alternance par les 2 mélanges précédemment cités.